La direction de Syngenta est «dans un cul de sac»

FusionDes actionnaires du géant agrochimique déclarent être opposés à toute vente de l'entreprise à la société publique chinoise ChemChina.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le conseil d'administration est dans un cul-de-sac dont il ne peut se dégager seul. Donc la seule alternative est un renouvellement de grande ampleur du conseil lors de la prochaine assemblée générale», a déclaré dans une lettre envoyée à la Basler Zeitung Folke Rauscher, placé à la tête de ce groupe d'actionnaires. Ce dernier représente quelque 10% du capital de Syngenta.

Michel Demaré, président du conseil d'administration Syngenta, a déclaré la semaine dernière que le groupe était en discussion en vue d'une possible fusion, soulignant qu'un certain nombre d'options étaient passées en revue. Le mois dernier, il avait dit que le groupe menait des pourparlers avec Monsanto, ChemChina et d'autres partenaires éventuels.

«On est raisonnablement en droit de se demander si le conseil a vraiment bien réfléchi aux conséquences d'une nationalisation de Syngenta via la cession de l'entreprise à une entreprise publique d'un pays communiste», poursuit Folke Rauscher. La prochaine assemblée générale du groupe bâlois aura lieu le 26 avril.

ChemChina: participation à Genève

Syngenta, qui avait rejeté l'an dernier une offre de Monsanto, a refusé de commenter l'état d'avancement des négociations. L'industrie agrochimique est en plein bouleversement avec la fusion annoncée de DuPont et Dow Chemical aux Etats-Unis, un projet à plus de 130 milliards de dollars (130 milliards de francs).

Lundi, ChemChina a par ailleurs annoncé qu'il allait prendre une participation de 12% dans le groupe de négoce genevois Mercuria, spécialisé dans le trading énergétique. L'accord permettra à Mercuria de prendre position sur le deuxième marché pétrolier mondial un an après avoir repris les activités de négoce de matières premières de JP Morgan Chase , opération qui lui avait permis de se renforcer aux Etats-Unis. (ats/nxp)

Créé: 18.01.2016, 12h35

Articles en relation

ChemChina lance une offre améliorée sur Syngenta

Chimie L'offre de l'agrochimiste chinois sur son rival suisse porte la valorisation de Syngenta à 43,7 milliards de francs. Plus...

Syngenta veut se consolider

Agrochimie L'entreprise envisage diverses options pour résister dans son secteur. Acquisitions et ventes partielles sont à l'étude. Plus...

Nouvelles spéculations autour de Syngenta

Agrochimie Certains observateurs du secteur ne seraient pas totalement surpris de voir Monsanto revenir à la charge pour s'emparer de Syngenta. Plus...

Syngenta rejette une offre de rachat de ChemChina

Agrochimie Dans un contexte de grandes manoeuvres dans l'agrochimie, Syngenta n'en finit pas de susciter la convoitise. Plus...

Articles en relation

ChemChina lance une offre améliorée sur Syngenta

Chimie L'offre de l'agrochimiste chinois sur son rival suisse porte la valorisation de Syngenta à 43,7 milliards de francs. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.