Doris Leuthard a inauguré Baselworld 2018

HorlogerieLa tradition veut qu’un conseiller fédéral en fonction inaugure la manifestation, preuve de l’importance du salon pour l'horlogerie et pour l'économie suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Baselworld a officiellement ouvert ses portes jeudi en présence de la conseillère fédérale Doris Leuthard. Raccourci de deux jours, le Salon international de l'horlogerie, de la bijouterie et de la joaillerie se tient jusqu'à mardi prochain, avec quelque 650 exposants, contre 1300 en 2017.

Arrivée sur la manifestation au son des tambours bâlois, Doris Leuthard a coupé le ruban en milieu de matinée sous les flashs des photographes. Elle a ensuite déambulé sous escorte policière dans les allées de la halle 1, qui regroupe les plus grands groupes d'horlogerie.

La cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) s'est arrêtée sur plusieurs stands, rencontrant plusieurs dirigeants de marques. Elle était notamment accompagnée par le président du Conseil national, Dominique de Buman (PDC/FR) ainsi que des responsables du salon.

Importance du contact direct

La tradition veut qu?un conseiller fédéral en fonction inaugure la manifestation, preuve de son importance pour l'horlogerie et l'économie suisse. Dans son discours, Mme Leuthard s'est d'ailleurs félicitée que les difficultés traversées par le secteur ces dernières années fassent «partie du passé». Elle a rappelé son poids dans les exportations et l'image positive de la Suisse qu'il véhicule.

La conseillère fédérale, qui avait déjà coupé le ruban de la manifestation en 2008, a salué la réaction des organisateurs au déclin des visiteurs et exposants à l'ère des plates-formes internet, en particulier la stratégie visant à garder les meilleurs marques. Elle a aussi estimé que le contact direct avec les vendeurs allait demeurer crucial à l'avenir.

Artisanat et numérisation

René Kamm, le directeur général du groupe MCH, en charge de la manifestation, a pour sa part relevé que Baselworld n'avait «jamais voulu maximiser le nombre d'exposants», préférant miser sur la qualité plutôt que la quantité. Au total, 540 marques sont présentes cette année, a précisé à l'ats une porte-parole du Salon.

Autre invité officiel, le conseiller d'Etat bâlois responsable de l'économie Christoph Brutschin, a lui aussi évoqué la numérisation. Présente partout, celle-ci se fait aussi sentir dans l'horlogerie, notamment au niveau des ventes.

Pour lui, si «l'artisanat demeure un maillon essentiel» dans le cheminement créatif d'une nouvelle pièce, il ne s'oppose pas à la numérisation. Celle-ci permet par exemple d'accélérer la rencontre entre les nouveaux produits et les clients. (ats/nxp)

Créé: 22.03.2018, 14h15

Articles en relation

Baselworld ouvre, entre turbulences et reprise

Horlogerie Le salon bâlois de l'horlogerie et de la bijouterie, dont la durée a été raccourcie, a décidé d'opter pour la qualité au détriment de la quantité. Plus...

Baselworld prié de se réformer malgré la reprise

Horlogerie Le salon, qui se tiendra du 22 au 27 mars, continue de voir le nombre d'exposants et autres sous-traitants fondre comme neige au soleil. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.