Passer au contenu principal

«Le double langage sur l'optimisation fiscale peut nuire à notre économie»

Daniel Gremaud, associé de PWC SA, veut démontrer que les entreprises pratiquant l’optimisation fiscale sont de grands contribuables.

Christian Brun

L’affaire Cahuzac et l’opération offshore leaks conduite par le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) viennent de discréditer sérieusement les entreprises recourant à l’optimisation fiscale, souvent associée à l’évasion fiscale. PricewaterhouseCoopers (PWC) SA vient néanmoins au secours des firmes respectant la loi en livrant l’étude « Total tax contribution », effectuée en partenariat avec économiesuisse. Et Daniel Gremaud, chef du Département romand du conseil fiscal de PWC, tient à prévenir: « Le double langage sévissant dans le débat en cours sur la moralité fiscale peut nuire à l’économie suisse», Entretien.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.