L'écart salarial s'est à nouveau aggravé en 2015

ManagersMalgré l'initiative Minder approuvée par le peuple, l'écart entre ce que gagnent les grands patrons et les employés les moins bien payés s'est encore creusé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'écart salarial s'est aggravé en 2015 comme jamais depuis cinq ans, malgré l'acceptation de l'initiative sur les rémunérations abusives. Travail.Suisse appelle les autorités politiques à mettre un terme à ces excès.

Les patrons s'accordent des hausses substantielles alors que dans la tranche des bas revenus, la pression sur les salaires, l'insécurité et la peur de perdre son travail ne cessent de croître, a dénoncé lundi Travail.Suisse dans son étude menée pour la douzième année consécutive.

Grand bond en 2015

Les salaires des dirigeants ont fait un grand bond en avant en 2015. L'écart salarial s'est accentué dans 19 entreprises sur les 27 examinées par Travail.Suisse. La première place de ce classement revient au patron de Credit Suisse, Tidjane Thiam.

Sa rémunération s'est élevée à 20,3 millions de francs en tenant compte de la prime d'entrée en fonction qu'il a reçue sous la forme d'une compensation des bonus perdus auprès de son ancien employeur. Chez le numéro deux bancaire helvétique, l'écart salarial avec le plus bas revenu chez le numéro deux bancaire s'est creusé à 1:363.

Dans plus de deux tiers des entreprises examinées, l'écart salarial s'est accentué et on peut s'attendre à une nouvelle flambée des bonus, estime Travail.Suisse. Credit Suisse (1:363), UBS (1:275) et Roche (1:273) affichent des écarts salariaux similaires à ceux de 2010.

Méfiance vis-à-vis de l'économie

Les résultats montrent clairement que l'initiative Minder contre les rémunérations abusives est restée sans effet, souligne le syndicat. Selon Travail.Suisse, de tels écarts salariaux conduisent la population à prendre ses distances par rapport à l'économie.

La politique doit prendre de toute urgence des mesures afin de restaurer la confiance. Le syndicat plaide pour une révision du droit de la société anonyme afin d'empêcher le versement d'indemnités d'entrée en fonction et de départ.

Cette mesure risquant d'être insuffisante, Travail.Suisse réclame l'introduction de la transparence fiscale pour les hauts salaires et l'ouverture d'un débat politique sur la contribution de solidarité.

Le syndicat demande également l'amélioration de la protection des salaires et des places de travail. Il exige en outre l'abandon de la politique fiscale favorable aux entreprises. Travail.Suisse soutiendra le référendum sur la réforme de l'imposition des entreprises. (ats/nxp)

Créé: 20.06.2016, 10h19

Articles en relation

«Chez Nestlé, la direction n'avait pas de contrat»

Economie Le président du Conseil d'administration explique que l'initiative Minder s'est traduite par une hausse de la bureaucratie chez Nestlé. Plus...

Thomas Minder s'indigne des bonus camouflés

Rémunérations Le Schaffhousois pointe du doigt Simonetta Sommaruga qui, à ses yeux, refuse d'effectuer son travail. Plus...

L’initiative Minder n'aura presque servi à rien

Salaires abusifs Les trois quarts des grandes entreprises suisses contournent l'esprit de l'initiative. Plus...

L'initiative Minder sans effet sur les salaires

Hauts dirigeants L'application de l’initiative populaire «contre les rémunérations abusives» n'a pas eu l'effet escompté, selon un sondage publié vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...