Echec des négociations pour les maçons

SalairesLes maçons ne bénéficieront pour l'instant pas de l'augmentation de salaire de 150 francs qu'ils revendiquent.

Après trois ans de blocage salarial, les entrepreneurs refusent de garantir une augmentation cette année.

Après trois ans de blocage salarial, les entrepreneurs refusent de garantir une augmentation cette année. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les négociations entre la Société suisse des entrepreneurs (SSE) et les syndicats Unia et Syna ont échoué. La colère gronde parmi les maçons.

Réunis samedi à Berne à l'occasion de leur conférence professionnelle, 160 travailleurs délégués de la construction d'Unia ont exprimé leur déception et leur colère, a indiqué le syndicat. Après trois ans de blocage salarial, les entrepreneurs refusent de garantir une augmentation cette année, alors que la conjoncture de la construction est florissante, déplore Unia.

Les travailleurs demandent à la SSE de reprendre les négociations et réclament une augmentation substantielle des salaires pour tous. Celle-ci est indispensable, ne serait-ce que pour maintenir le pouvoir d'achat. Unia rappelle que les primes d'assurance maladie, entre autres, explosent et grèvent lourdement le budget familial des travailleurs de la construction.

Revendications maintenues

Les délégués maintiennent leur revendication d'une augmentation de 150 francs sur les deux prochaines années. Lors de la conférence professionnelle, les travailleurs de la construction ont aussi décidé à l'unanimité qu'il n'y aura pas de nouvelle convention nationale sans augmentation substantielle des salaires. Celle-ci expire fin 2018.

A l'issue de la conférence, les délégués ont exprimé leur colère par une action spontanée: ils ont déposé des outils de construction devant le siège bernois de la SSE. Ils ont fait comprendre qu'ils sont prêts à se battre pour des conditions de travail justes.

Revendications excessives

De son côté, la SSE «regrette que les négociations n'aient débouché sur aucun accord avec les syndicats», a-t-elle fait savoir. L'organisation «ne parvient pas à s'expliquer comment les syndicats peuvent ignorer la réalité économique dans le secteur principal de la construction et camper sur leurs revendications excessives».

La SSE estime avoir présenté une offre équitable aux syndicats: augmentation individuelle des salaires effectifs de 0,5% et relèvement de tous les salaires minimaux de 0,3%. Selon elle, il n'existe pas de marge de manœuvre pour une augmentation des salaires allant au-delà.

La SSE justifie son refus par un niveau salarial déjà très élevé, un alourdissement des charges salariales au cours des dernières années, une concurrence acharnée sur les prix et des perspectives incertaines sur le marché.

La plus favorable

La Convention nationale du secteur principal de la construction en Suisse (CN) est la convention collective de travail (CCT) la plus favorable pour les travailleurs des branches de l'artisanat en Suisse, notent les entrepreneurs.

Elle prévoit notamment un salaire minimal de 5500 francs pour les maçons et les constructeurs de routes au bénéfice de la formation requise (CFC). Les ouvriers de la construction sans formation touchent pour leur part 4500 francs. (ats/nxp)

Créé: 18.11.2017, 15h15

Articles en relation

Des milliers de maçons descendent dans la rue

Lausanne Les employés du gros oeuvre ont réclamé samedi 150 francs d'augmentation, entre 2018 et 2019. Plus...

Manif prévue pour les salaires des maçons

Construction Unia et Syna veulent une augmentation des salaires, qui sont restés inchangés depuis 2014. Une manif est prévue samedi à Olten et Lausanne. Plus...

Les maçons exigent une hausse salariale de 150 fr.

Suisse Quelque 400 maçons ont manifesté à Berne pour protester contre leurs conditions salariales, samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.