Passer au contenu principal

L'économie suisse est en faible croissance

La situation économique en Suisse est en légère amélioration en octobre mais l'industrie manufacturière ralentit, estime le KOF.

Les chercheurs du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'EPFZ prévoient une croissance en dessous de la moyenne ces prochains mois. (Photo d'illustration)
Les chercheurs du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'EPFZ prévoient une croissance en dessous de la moyenne ces prochains mois. (Photo d'illustration)
Keystone

L'économie suisse devrait afficher une croissance toujours faible ces prochaines mois, estime le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) à la lumière de son baromètre pour octobre. Après avoir atteint un niveau plancher inédit depuis 2015 en septembre, celui-ci s'est légèrement repris ce mois, s'étoffant de 1,6 point à 94,7 points.

Dans leur communiqué diffusé mercredi, les prévisionnistes du centre de recherches de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) indiquent avoir révisé en très légère baisse l'indicateur du mois de septembre, celui-ci s'établissant à une valeur de 93,1 points, contre 93,2 points jusqu'alors. L'embellie enregistrée en octobre reflète pour l'essentiel l'évolution favorable des indices sectoriels des banques, des assurances et de l'hôtellerie.

Les indicateurs portant sur la demande extérieure se sont aussi quelque peu redressés au regard du mois précédent, note le KOF. En revanche, l'industrie manufacturière n'est pas au mieux, le ralentissement observé en octobre s'étant poursuivi. Tant les carnets de commandes, que le développement de la production et l'évolution générale des affaires pèsent. De plus, les perspectives en matière d'exportations pour les mois à venir se révèlent plutôt sombres.

Activités manufacturières

Dans le détail des activités manufacturières, les indicateurs pour les industries métallurgique, électrique, de la construction mécanique et de l'automobile présentent une évolution nettement négative. Ceux des branches du bois, du verre, de la pierre et de la terre, affichent une amélioration, tout comme les indices de l'industrie du papier et de l'imprimerie ainsi que de la chimie, de la pharmacie et des industries plastiques.

Le niveau calculé par les experts zurichois s'est révélé supérieur aux attentes des économistes. Sondés par l'agence AWP, ceux-ci avaient anticipé des valeurs entre 92,5 et 94,0 points.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.