Economies à l'ATS: Impressum s'inquiète

MédiasJeudi passé, Keystone-ATS annonçait devoir faire de nouvelles économies. Un syndicat dénonce ces mesures.

Un quart des employés de Keystone-ATS ont déjà été licenciés en 2018.

Un quart des employés de Keystone-ATS ont déjà été licenciés en 2018. Image: Photo d'archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'association professionnelle des journalistes Impressum fustige le nouveau paquet d'économies prévu à Keystone-ATS. Pour elle, les nouvelles suppressions d'emplois envisagées ne sont pas compatibles avec les normes de qualité de l'entreprise.

Un quart des employés ont déjà été licenciés l'année dernière, note le syndicat dans un communiqué diffusé jeudi. Le potentiel d'économies pour le personnel a ainsi été épuisé, l'objectif de 36 postes à temps plein ayant même été dépassé.

Pour le nouveau paquet d'économies de 800'000 francs annoncé jeudi dernier, le potentiel est à chercher du côté des gestionnaires, dont le nombre est lui resté inchangé, estime Impressum.

Economies pas inévitables

Pour le syndicat, les mesures d'économie ne sont en outre pas inévitables. Il s'agit selon lui d'examiner d'abord au plus près les revenus de l'entreprise, avec la participation du personnel. Keystone-ATS est dans les chiffres noirs grâce à l'aide fédérale - 2 millions de francs pour le service public fourni, note-t-il.

Le conseil d'administration a adopté la semaine dernière le budget cadre pour 2020. Invoquant une baisse des ventes aux clients des médias, il a qualifié d'inévitables des mesures au niveau du personnel. Cela malgré l'accueil positif réservé au nouveau modèle tarifaire et des signes encourageants du côté de la commercialisation des contenus de l'entreprise.

Appel aux éditeurs

La mise en oeuvre des mesures doit être répartie sur l'ensemble de l'entreprise et pas uniquement dans la rédaction, a précisé le conseil d'administration. Ce dernier prendra en compte les fluctuations naturelles. Le gel des embauches reste en vigueur.

Le syndicat lance un appel aux clients de Keystone-ATS, les éditeurs, pour qu'ils soutiennent «ce service de journalisme suisse de qualité au sens du service public» et ne l'abandonnent pas à une nouvelle spirale négative. (ats/nxp)

Créé: 26.09.2019, 18h05

Articles en relation

Keystone-ATS supprime 9 postes à Berne et Zurich

Médias De nouvelles mesures d'économies sont mises en oeuvre au sein de l'agence de presse Keystone-ATS en raison de la situation toujours difficile sur le marché des médias. Plus...

Un nouveau siège pour l'agence Keystone-ATS

Suisse L'agence Keystone-ATS a inauguré ce mercredi soir ses nouveaux locaux situés dans le quartier du Wankdorf à Berne. Le nouveau siège dans la capitale abrite une rédaction multimédia et trilingue. Plus...

La Comco autorise la fusion ats-Keystone

Suisse La fusion entre l'ATS et Keystone peut être mise en oeuvre comme prévu, la commission de la concurrence ne voyant pas de risques dans cette opération. Plus...

Le Conseil de la presse épingle l'ATS

Le Conseil suisse de la presse a accepté une plainte contre Keystone-ATS et d'autres médias. Ceux-ci n'avaient pas rapporté l'acquittement d'un accusé dans une affaire de discrimination raciale.

La prise de position du Conseil suisse de la presse a été communiquée jeudi à l'agence. La dépêche contestée de Keystone-ATS avait été diffusée le 9 mars 2017.Elle indique que le prédicateur sectaire Ivo Sasek a été reconnu coupable de discrimination raciale par le Ministère public des Grisons. Il est dit plus loin dans le texte que le jugement n'est pas encore entré en force. D'autres médias avaient alors également rapporté l'affaire.

Ils n'ont en revanche pas fait état du fait qu'Ivo Sasek a été acquitté le 21 août 2018 par le tribunal cantonal grison. Un acquittement communiqué pourtant aux différentes rédactions le 10 septembre par Ivo Sasek lui-même.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...