Economiesuisse défend l'accord avec la Chine

Libre-échangeL'Union suisse des paysans (USP) tire pour sa part un bilan décevant de l'accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine, quatre ans après son entrée en vigueur.

Pour l'Union suisse des paysans (USP), la croissance des exportations de fromage en Chine n'est qu'un trompe-l'oeil.

Pour l'Union suisse des paysans (USP), la croissance des exportations de fromage en Chine n'est qu'un trompe-l'oeil. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour economiesuisse, la Suisse profite déjà de l'accord de libre-échange avec la Chine, même si celui-ci n'a de loin pas montré son plein effet. Pour l'Union suisse des paysans, les retombées se font encore attendre.

Les exportations suisses vers la Chine se sont toujours développées de manière positive ces dernières années, malgré une croissance faible, selon une étude publiée vendredi. Alors que les importations totales ont diminué de 5% en 2016, la demande en produits suisses a elle crû de 10%.

La vente de service en Chine a également augmenté de façon exceptionnelle. Les membres de la faîtière rapportent que les grandes entreprises ne sont pas les seules à faire usage de cet accord; les PME en profitent également.

Economiesuisse cite plusieurs exemples. Selon une étude de la Haute école de sciences appliquées de Zurich, l'industrie horlogère a payé 27 millions de francs de moins en droits de douane. Plusieurs millions de francs sont également économisés lors d'achats de prestations préalables en Chine.

Cet accord est également une chance pour les produits issus de l'agriculture. Alors que les Suisses ne consomment souvent que le filet de porc, pieds, queue et groin sont des délicatesses en Chine.

Voeu pieux

L'Union suisse des paysans (USP) tire pour sa part un bilan décevant de l'accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine, quatre ans après son entrée en vigueur. Le libre-échange avec la Chine n'a certes pas prétérité l'agriculture suisse, estimait-elle au début du mois. Mais les retombées promises sont restées «un voeu pieux» à ce jour.

La part des produits agricoles dans les exportations totales vers la Chine a doublé, pour s'établir à 1,2%. Responsable principal: l'envolée des ventes de nourriture pour bébés. Avec le café et le chocolat, elles représentent plus de 70% des exportations de produits alimentaires.

Selon l'USP, cette évolution positive n'est toutefois pas à mettre sur le compte de l'accord: elle est surtout due au scandale de la nourriture pour bébés contaminée par la mélamine. La croissance régulière des ventes s'était en effet déjà amorcée en 2008, avec l'éclatement du scandale du lait trafiqué.

Pour le fromage, le bilan est à première vue également positif. Si la croissance annuelle des exportations s’élevait à 8,5% avant l’accord, le volume a ensuite augmenté de 60%. Mais là encore, l'USP tempère: cette évolution ne résulte pas d'une demande croissante de la part des Chinois pour le Gruyère ou l'Emmental, «il s'agit en réalité de fromage râpé ou en poudre bon marché et interchangeable». (ats/nxp)

Créé: 25.05.2018, 09h39

Articles en relation

Le commerce extérieur doit être mis en avant

Economie Les autorités doivent davantage prendre en considération les besoins de l'économie à l'étranger, notamment concernant les mesures protectionnistes, a plaidé jeudi economiesuisse. Plus...

Le PIB de la Suisse devrait gagner 2,2% en 2018

Conjoncture Economiesuisse table sur une croissance accélérée pour la Suisse l'année prochaine. Plus...

L'économie veut avoir son mot à dire

Succession Burkhalter Selon economiesuisse, le futur ministre des affaires étrangères devra mieux prendre en compte les milieux économiques dans ses négociations avec l'UE. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.