Passer au contenu principal

Economiesuisse à l'épreuve du salaire minimum

La Fédération des entreprises suisses a enregistré une deuxième débâcle avec le oui donné à l'initiative UDC «Contre l’immigration de masse». Elle redoute désormais l'échéance du 18 mai.

Rudolf Minsch, chef économiste et directeur par intérieur d'Economiesuisse.
Rudolf Minsch, chef économiste et directeur par intérieur d'Economiesuisse.
Keystone

L'inquiétude se répand parmi les représentants de l'économie suisse. L'acceptation par le peuple de l'initiative UDC «Contre l’immigration de masse» marque la deuxième défaite d'envergure en moins d'un an après celle de l'initiative Minder contre les rémunérations abusives.

Seul le texte des Jeunes Socialistes avec leur initiative «1:12 - Pour des salaires équitables» n'a pas trouvé grâce aux yeux du peuple. Certains s'inquiètent d'une baisse de crédibilité alors que se profile déjà l'initiative populaire sur les salaires minimums, qui sera soumise à votation le 18 mai, en même temps que sur les Gripen.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.