Economiesuisse plaide en faveur de la voie bilatérale

Suisse-UELa voie solitaire n'a rien de bon à offrir à la Suisse après l'acceptation de l'initiative contre l'immigration, estime le président d'economiesuisse, Heinz Karrer.

Economiesuisse estime que se distancier de l'Union européenne ne serait pas une bonne chose

Economiesuisse estime que se distancier de l'Union européenne ne serait pas une bonne chose Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Prendre ses distances avec l'Union européenne (UE) serait très dommageable pour la Suisse, estime le président d'economiesuisse et responsable de la Fédération des entreprises suisses, Heinz Karrer.

Les données économiques démontrent nettement que la Suisse a jusqu'à présent énormément profité, a déclaré mardi Heinz Karrer devant l'assemblée des membres de la Chambre de commerce Allemagne-Suisse à Zurich. Pas moins de 56% des exportations helvétiques prennent la direction de l'UE, alors que 75% des importations suisses en proviennent.

«Chaque jour, nous avons un million de personnes qui traversent les frontières. Pour nous la Bavière a autant d'importance que le Japon et l'Amérique, le Bade-Wurtemberg autant que l'Amérique». Le marché intérieur de l'UE est très important pour la Suisse, a noté Heinz Karrer. «Pour nous, l'UE prend une toute autre signification que cela soit du point de vue géographique, culturel et historique que l'Asie ou l'Amérique».

Et Heinz Karrer de plaider en faveur de la voie bilatérale, malgré la grande difficulté que représente le coup de canif donné à la libre circulation avec l'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse le 9 février dernier. La question d'une solution acceptable par l'UE, comme une clause de protection, se pose.

Mise en œuvre adéquate

Désormais, il s'agit de mettre en œuvre de manière adéquate l'initiative, c'est-à-dire dans l'intérêt de l'économie dans son ensemble et de régions de la Suisse, a poursuivi M. Karrer. «Nous sommes favorables à un dialogue avec l'UE sur tous les thèmes. Et Bruxelles est aussi vivement intéressé à trouver une solution.

Eric Sarasin, le président de la Chambre de commerce Allemagne-Suisse, a lui fait part de sa grande inquiétude après les résultats du vote du 9 février. Le danger d'une dénonciation de l'accord de libre circulation entre la Suisse et l'UE et de l'ensemble du premier accord bilatéral existe. (ats/nxp)

Créé: 03.06.2014, 16h26

Articles en relation

Un UDC soutient une nouvelle votation sur la voie bilatérale

Suisse - UE Le patron de Stadler Rail, l'ex-conseiller national UDC Peter Spuhler, aimerait, contre l'avis de son parti, que la Suisse vote une nouvelle fois sur la voie bilatérale. Plus...

«La Suisse sera plus isolée si elle dénonce la Convention»

Droits de l'homme Une étude montre qu'il n'existe pas de voie bilatérale en matière de Convention des droits de l'homme pour la Suisse. Ou elle continue de la ratifier, ou elle la dénonce. Interview du professeur bernois Walter Kälin. Plus...

Blocher conteste un vote du peuple sur l'UE

Voie Bilatérale Selon Didier Burkhalter, le peuple suisse devra se prononcer dans deux ans sur les accords bilatéraux avec l'Union européenne (UE). Plus...

Burkhalter prévoit une nouvelle votation sur l'UE

Voie bilatérale Le peuple suisse devra se prononcer dans deux ans sur les accords bilatéraux avec l'Union européenne (UE), selon Didier Burkhalter. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.