Passer au contenu principal

Emoi à Cointrin face au possible départ de Swiss

L’ex-compagnie nationale confirme que son propriétaire allemand étudie de faire partir ses vols low cost de Genève.

La compagnie Swiss ne représente déjà plus que 15% de l’activité de l’aéroport de Genève.
La compagnie Swiss ne représente déjà plus que 15% de l’activité de l’aéroport de Genève.
Laurent Guiraud

L’image est dramatique. Mais seule la finance serait à l’origine de la décision. Les avions Swiss pourraient à terme disparaître de l’aéroport de Genève, remplacés par les appareils de la filiale à bas prix de Lufthansa, révélait hier Le Matin Dimanche.

Ce dernier se fait l’écho d’une réunion d’information des employés romands de Swiss, qui s’est tenue à la fin de juin, et au cours de laquelle ils ont appris qu’Eurowings «a été mandatée pour développer un scénario commercial pour Genève».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.