Passer au contenu principal

Rencontre au sommet dans le dossier Alstom

Jeudi, le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a rencontré Steve Bolze, l’un des grands patrons américain de General Electric.

Parmi les autres principales réunions de Johann Schneider-Amman, citons celles avec le nouveau président argentin Mauricio Macri et le premier ministre canadien Justin Trudeau. Sans oublier le premier ministre français Manuel Valls.
Parmi les autres principales réunions de Johann Schneider-Amman, citons celles avec le nouveau président argentin Mauricio Macri et le premier ministre canadien Justin Trudeau. Sans oublier le premier ministre français Manuel Valls.
Reuters

A quoi sert Davos ? Par exemple à se réunir sur les dossiers chauds du moment. Jeudi, le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, qui dirige aussi l’économie, a rencontré l’un des grands patrons du géant américain GE (General Electric), le groupe qui s’est offert Alstom et vient d’annoncer la suppression de 1300 postes industriels en Argovie. Son nom ? Bolze. Steve Bolze. Mâchoire carrée, père de trois fils, cet ingénieur est le prototype du manager à l’américaine. L’Américain n’a rien lâché. Il a expliqué au Bernois pourquoi il faut sabrer dans l’effectif. Quant à Johann Schneider-Ammann, partisan de la non intervention de l’Etat dans l’économie privée, il s’est fait pédagogue, expliquant au New-Yorkais les avantages du système suisse, et en particulier celui de l’apprentissage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.