Les énergies vertes prennent le pas sur les énergies fossiles

Ecologie En 2015, pas moins de 286 milliards de dollars ont été investis dans les énergies vertes. Un record.

Des panneaux solaires. Photo d'illustration.

Des panneaux solaires. Photo d'illustration. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le basculement est-il en marche? Après un siècle de prédominance des énergies fossiles, les nouvelles sources en électricité seraient désormais majoritairement renouvelables. La tendance ne devrait que se renforcer dans les décennies à venir (voir infographie).

En 2015, 286 milliards de dollars ont été investis dans les énergies vertes. Un record d’après le rapport annuel du réseau REN21 (Renewable Energy Policy Network for the 21st Century). «Ces résultats sont d’autant plus remarquables qu’ils ont été obtenus dans un contexte marqué par les cours historiquement bas des carburants fossiles et malgré la persistance de subventions gouvernementales désavantageuses pour les énergies vertes», soulignait ce mercredi Christine Lins, secrétaire exécutive de REN21.

Soutien aux énergies fossiles

S’il est de notoriété publique que les énergies renouvelables sont soutenues par les gouvernements à travers divers systèmes de subventionnement, le fait que pétrole, gaz et charbon bénéficient aussi de soutien étatique l’est moins. «Pour chaque dollar dépensé en vue de promouvoir les énergies renouvelables, près de quatre dollars l’ont été pour maintenir notre dépendance aux carburants fossiles», regrette Christine Lins. D’après le Fonds monétaire international, en 2015, les soutiens publics s’approchaient des 5300 milliards de dollars et ce majoritairement pour venir en aide à l’industrie du charbon. En gros, les énergies fossiles coûtent à la collectivité publique mondiale 10 millions chaque minute.

Cette politique favorable aux énergies fossiles pèse d’ailleurs sur certaines énergies vertes. En 2015, les investissements dans la biomasse ont sombré de 42% à 6 milliards de dollars, ceux pour la géothermie (pompes à chaleur) ont plongé de 23% à 2 milliards. Quant aux agrocarburants, les montants en jeu tournaient autour des 3,1 milliards, soit en baisse de 35%. «Le problème de ces sources énergétiques relève d’une simple question d’échelle. L’attractivité de l’éolien ou du solaire vient de la baisse continue des coûts liés aux nombres de «pièces» produites. Dans le cas du solaire, on installe chaque année des dizaines de millions de panneaux en plus (ndlr: les prévisions pour 2016 tournent autour des 220 millions), explique Christophe Ballif, professeur spécialisé dans les énergies renouvelables à l’EPFL.

La Chine en pole position

Malgré ces multiples barrières, les énergies vertes ont bel et bien le vent en poupe, propulsées majoritairement par un marché solaire et éolien des plus dynamiques, mais également par l’explosion de la demande dans certains pays en voie de développement. Selon un rapport des Nations Unies, en 2014 la Chine a dépensé 83 milliards de dollars pour renforcer son approvisionnement en énergies propres.

L’année passée, les économies émergentes ont pour la première fois investi plus d’argent dans les énergies vertes que les pays développés. Ce basculement résulte d’une contrainte propre aux nations occidentales: la nécessité de redéfinir leur système électrique. «Au-delà des 20% d’énergie renouvelable (fluctuantes, mais prévisibles), des approches complémentaires sont nécessaires», précise Christophe Ballif. Parmi les solutions possibles, le chercheur de l’EPFL évoque la gestion de la demande, le stockage électrochimique et à plus long terme la transformation (et la conservation) des excédents d’énergie en hydrogène. Un gaz qui permettrait par la suite de faire tourner turbines et piles à combustibles pour produire de l’électricité au besoin.

Créé: 01.06.2016, 21h08

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Articles en relation

Energie verte: la Suisse est très en retard

Electricité Seulement 2% des besoins annuels sont couverts par les énergies renouvelables, ce qui fait de la Suisse un pays «en voie de développement» dans le domaine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.