Passer au contenu principal

Les entrepreneurs voient une croissance robuste en 2014

Une croissance du PIB à +2,2%, un chômage sous les 3%, des hausses de salaires et des baisses des prix: Economiesuisse se montre optimiste pour la croissance en 2014 en Suisse, qu'elle qualifie de «robuste».

Rudolf Minsch, économiste en chef de la Fédération des entreprises suisses Economiesuisse, se montre optimiste pour 2014. (Lundi 2 décembre 2013)
Rudolf Minsch, économiste en chef de la Fédération des entreprises suisses Economiesuisse, se montre optimiste pour 2014. (Lundi 2 décembre 2013)
Alessandro Della Bella, Keystone
Avec la reprise enregistrée ces derniers mois dans plusieurs pays d'Europe, les exportations pourraient retrouver leur rôle traditionnel de moteur de la croissance.
Avec la reprise enregistrée ces derniers mois dans plusieurs pays d'Europe, les exportations pourraient retrouver leur rôle traditionnel de moteur de la croissance.
Gaetan Bally, Keystone
Le secteur du tourisme pourrait profiter du retour de la croissance en Europe avec un afflux de touristes et une croissance des nuitées.
Le secteur du tourisme pourrait profiter du retour de la croissance en Europe avec un afflux de touristes et une croissance des nuitées.
Jean-Christophe Bott, Keystone
1 / 9

Ces derniers mois, la consommation intérieure a pris le relais de l'investissement et des exportations, traditionnels moteurs de la croissance suisse. Mais ces deux éléments déterminants pourraient reprendre de la vigueur dès 2014, selon Economiesuisse.

La Fédération des entrepreneurs suisses a présenté lundi 2 décembre ses prévisions pour la croissance de l'année à venir. Et Rudolf Minsch, économiste en chef de l'organisation, s'est montré extrêmement optimiste: le regain de croissance en Europe observé dès le 3e trimestre 2013 devrait tirer le PIB helvétique vers le haut de 2,2% en 2014.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.