Passer au contenu principal

59,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour Airbus Group

En hausse de 5% par rapport à 2012, l'entreprise aéronautique est surtout tirée vers le haut grâce à la division aviation. La section Airbus Defence and Space a augmenté ses commandes.

La demande est telle qu'Airbus a décidé d'accélérer la cadence de production de ses moyen-courriers A320 de 42 par mois actuellement à 46 au deuxième trimestre de 2016.
La demande est telle qu'Airbus a décidé d'accélérer la cadence de production de ses moyen-courriers A320 de 42 par mois actuellement à 46 au deuxième trimestre de 2016.
Keystone

Airbus Group (ex-EADS) a confirmé mercredi son objectif d'amélioration de sa rentabilité après de nouveaux résultats exceptionnels en 2013, marqué par un bond de 22% du bénéfice net et de 21% du bénéfice opérationnel.

Le géant européen d'aéronautique et de défense a dégagé l'an dernier une marge de 6%. Il prévoit «une rentabilité opérationnelle modérée en 2014» et affiche «un objectif de rentabilité opérationnelle de 7 à 8% en 2015», en incluant les coûts associés à son nouveau long-courrier A350. En excluant ces coûts, son objectif de marge reste de 10% pour 2015.

Le bénéfice net s'est élevé à 1,5 milliard d'euros (1,8 milliard de francs) l'an dernier, malgré des charges non récurrentes. Le groupe a ainsi passé une charge exceptionnelle de 434 millions d'euros pour des surcoûts associés à la production des premiers exemplaires de l'A350 qui doit entrer en service à la fin de l'année.

Provisions

Il a également passé une provision de 292 millions d'euros pour la restructuration de la division Defence and Space. Celle-ci regroupe les anciennes divisions Astrium (espace), Cassidian (défense) et l'activité d'avions militaires Airbus Military jusque là rattachée à la division Airbus.

Le résultat opérationnel s'est affiché quant à lui à 3,6 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires a augmenté de 5% à 59,3 milliards (bien 59,3), sous l'effet de la hausse des livraisons d'avions commerciaux et des premières livraisons du nouvel avion de transport militaire A400M.

C'est toujours l'avionneur Airbus qui emmène les résultats du groupe, et qui gonfle son carnet de commandes. La demande est telle qu'Airbus a décidé d'accélérer la cadence de production de ses moyen-courriers A320 de 42 par mois actuellement à 46 au deuxième trimestre de 2016.

Cadence accélérée

«Cette hausse sera progressive et passera par une étape intermédiaire de 44 appareils par mois au premier trimestre 2016», détaille la filiale Airbus dans un communiqué séparé.

Les autres divisions ont également fait de belles performances. Airbus Defence and Space a augmenté ses prises de commandes de 28%. Son chiffre d'affaires a progressé de 7% à 14,4 milliards d'euros, et son résultat opérationnel avant éléments non récurrents de 31% à 942 millions d'euros.

Airbus Helicopters, affecté par l'immobilisation temporaire de ses EC225 utilisés par les opérateurs de plateformes pétrolières, n'a augmenté ses ventes que de 1% mais son résultat opérationnel a progressé de 28%. Le groupe va proposer un dividende de 0,75 euro par action, une augmentation de 25% en un an.

(ats/afp)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.