Adecco s'est replié au 4e trimestre

EmploiLe numéro deux du placement de personnel a enregistré une contraction de ses recettes sur le dernier trimestre de l'an dernier.

Sur l'ensemble de 2019, les recettes de Adecco se sont érodées de 2% à 23,87 milliards, tandis que le bénéfice net a récupéré près de 60% à 727 millions.

Sur l'ensemble de 2019, les recettes de Adecco se sont érodées de 2% à 23,87 milliards, tandis que le bénéfice net a récupéré près de 60% à 727 millions. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Adecco a comme prévu essuyé une nouvelle contraction de ses recettes sur le dernier trimestre 2019 mais il a en revanche soigné sa rentabilité, dégageant un bénéfice net largement supérieur au consensus.

Le chiffre d'affaires trimestriel s'est tassé de 3%, voire 4% de manière organique, pour s'établir à 5,96 milliards d'euros. L'excédent brut d'exploitation (Ebita) par contre a bondi de 8% à 254 millions d'euros. Dopé par un produit de 248 millions tiré de la cession de la filiale américaine Soliant Health, le bénéfice net s'est inscrit à 256 millions, contre une perte sèche de 112 millions un an plus tôt.

La rentabilité nette a aussi été marquée par une contribution de 25 millions accordée à la fondation du groupe, ainsi que par des frais de 10 millions attribués au désengagement d'activités en Espagne.

Sur l'ensemble de 2019, les recettes se sont érodées de 2% à 23,87 milliards, tandis que le bénéfice net a récupéré près de 60% à 727 millions, l'exercice précédent ayant été grevé par des correctifs de valeurs à hauteur d'un gros quart de milliard d'euros sur des activités autochtones, en Allemagne et en Autriche. Les actionnaires pourront compter sur une rémunération stable de 2,50 francs par titre.

Le groupe zurichois lance par ailleurs un nouveau programme de rachat d'actions, portant sur jusqu'à 600 millions d'euros et qui doit s'étaler entre l'année en cours et la suivante.

Performance largement anticipée

A l'exception notable du bénéfice net trimestriel, supérieur de près de 100 millions aux attentes, les analystes consultés par AWP avaient en moyenne vu tout juste. La contraction organique était ainsi pronostiquée à 3,8% et l'Ebita à 254 millions.

La contraction organique des recettes s'est répartie sur l'ensemble des principaux débouchés de la multinationale, en Europe comme en Amérique du Nord et outre-Manche. La zone Allemagne-Autriche-Suisse (-11%) a subi la plus sévère érosion, tandis que l'important marché français (-3%) ne voit toujours pas le bout du chemin de la cave.

Les revenus se sont à l'inverse étoffés au Japon ( 9%) et dans la péninsule ibérique ( 6%).

Evoquant une nouvelle décroissance de 5% sur le mois de janvier, susceptible de s'être propagée à février également, la direction ne s'aventure pas sur le terrain des perspectives chiffrées pour l'année en cours. L'exercice 2020 doit toutefois coïncider avec la finalisation du vaste programme d'optimisation lancé en 2017, destiné à raboter la dépense courante de 250 millions d'euros dès cette année. (ats/nxp)

Créé: 26.02.2020, 08h20

Articles en relation

Baisse du chiffre d'affaires pour Adecco

Emploi Le géant international du placement de personnel a été pénalisé par l'industrie automobile. Plus...

Adecco cède sa filiale US Soliant Health

Travail intérimaire Le géant du travail intérimaire Adecco s'est séparé de sa filiale américaine, active dans le recrutement de personnel de santé. Plus...

Hausse du nombre d'annonces d'emplois

Suisse Selon Adecco, les propositions de travail ont augmenté de 9% cette année. Il y a une grande demande dans les services publics. Plus...

«La formation permanente est une obligation»

Suisse Alain Dehaze, CEO du groupe Adecco, estime que «la formation permanente n'est plus une option, mais une obligation». Plus...

Adecco subit un recul au deuxième trimestre

Travail temporaire Le géant zurichois du travail temporaire aux racines vaudoises a vu son bénéfice chuter de 11%. Le chiffre d'affaires a grimpé lui de 1,3%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.