Antenne locale de la Falcon Private Bank fermée

SingapourL'établissement zurichois a été contraint de cesser ses opérations dans l'archipel d'Asie du Sud-Est.

La Banque centrale de Singapour a infligé à la Falcon Private Bank des pénalités financières.

La Banque centrale de Singapour a infligé à la Falcon Private Bank des pénalités financières. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Banque centrale de Singapour ordonne la fermeture dans la cité-Etat de l'établissement zurichois Falcon Private Bank, dans le cadre de l'enquête pour blanchiment d'argent liée à l'énorme scandale politico-financier touchant le fonds souverain malaisien 1MDB.

La Falcon Private Bank a été contrainte de cesser ses opérations dans l'archipel d'Asie du Sud-Est, en raison de «manquements graves dans la lutte contre le blanchiment des capitaux (AML)» et de «conduite répréhensible» de la haute direction à la fois au siège de la banque en Suisse et dans sa branche locale, a indiqué mardi l'Autorité monétaire de Singapour (MAS).

«La Falcon Private Bank a fait preuve de manière persistante d'une grave incompréhension des exigences et des attentes» de l'autorité monétaire singapourienne dans la lutte contre le blanchiment d'argent, a ajouté l'institution dans un communiqué.

«Compte tenu du comportement de la Falcon Private Bank, la MAS considère que la banque d'affaires ne pourra pas satisfaire à ces exigences et attentes pour poursuivre» ses opérations, souligne l'autorité monétaire.

La Banque centrale de Singapour a infligé à la Falcon Private Bank des pénalités financières d'un total de 4,3 millions de dollars de Singapour (3,7 millions de francs) pour quatorze infractions à la législation sur la prévention contre le blanchiment d'argent et la lutte contre le financement du terrorisme.

Filiale d'UBS aussi

En outre, l'autorité monétaire de Singapour a indiqué avoir reçu une information selon laquelle le directeur de la branche singapourienne de la Falcon Private Bank avait été interpellé le 5 octobre par le Département des affaires commerciales, la principale agence singapourienne de lutte contre le blanchiment d'argent.

La représentation locale d'UBS est également affectée par les décisions de la MAS. Elle hérite de pénalités financières pour des lacunes de même nature, dans le cadre du scandale du fonds souverain malaisien 1MBD. L'amende se monte à 1,3 million de dollars singapouriens (0,9 million de francs).

La MAS salue au passage l'étroite coopération, dont elle a bénéficié de la part de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).

Vaste scandale

Outre les deux établissements helvétiques, la Development Bank of Singapore (DBS) se retrouve également condamnée à une amende d'un million de dollars de Singapour.

La section singapourienne de Standard Chartered Bank fait en ce moment l'objet d'un examen approfondi et le spécialiste des changes Raffles Money Change a été dénoncé au Département des affaires commerciales pour ses transactions liées au fonds 1MBD.

Le scandale 1MDB a entraîné l'ouverture d'enquêtes dans plusieurs pays et fini par atteindre le Premier ministre malaisien Najib Razak après des révélations du Wall Street Journal, selon lesquelles il aurait perçu un milliard de dollars de financements liés au fonds souverain endetté aujourd'hui à hauteur de 11 milliards de francs.

Déjà la BSI

L'affaire a déjà eu de nombreuses répercussions en Suisse. En effet, la banque tessinoise BSI avait été contrainte en mai de fermer sa filiale à Singapour, en raison de son implication dans ce vaste scandale.

En avril, la Suisse a inculpé dans le cadre de ce dossier deux anciens fonctionnaires émiratis, soupçonnés d'escroquerie, corruption et faux en écriture.

Par ailleurs, des dizaines de millions de dollars déposés dans des banques suisses ont été gelés en septembre 2015 sur ordre de la justice helvète. A Singapour, les autorités ont révélé en juillet avoir saisi 177 millions de francs d'actifs liés à ce fonds souverain.

(ats/nxp)

Créé: 11.10.2016, 09h01

La FINMA sanctionne

Falcon Private Bank a gravement enfreint les dispositions en matière de blanchiment d'argent, communique mardi la FINMA. Le gendarme financier confisque les gains obtenus illégalement par l'établissement zurichois pour un montant de 2,5 millions de francs.

La banque n'a pas procédé à des clarifications suffisantes au sujet de ses relations commerciales, précise l'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) dans un communiqué. Les critiques du gendarme financier portent sur des transactions enregistrées en Suisse, à Singapour et à Hong Kong en lien avec le fonds souverain malaisien 1MDB.

Les manquements portent sur une période allant de 2012 à l'été 2015. Les fonds incriminés versés sur les comptes de la banque ont atteint environ 3,8 milliards de dollars (3,7 milliards de francs au cours actuel).

La FINMA interdit, par ailleurs, à l'institut bancaire de conclure de nouvelles relations d'affaires avec des personnes politiquement exposées et venant de l'étranger. En cas de récidive, l'établissement risque de se voir retirer son autorisation.

Articles en relation

La Malaisie attend la demande de la Suisse

Fonds souverain Le Ministère public de la Confédération a annoncé mercredi qu'il enclenchait une demande d'entraide judiciaire dans l'enquête sur le fonds 1MDB. Plus...

Escroquerie en Malaisie: la Suisse étend son enquête

Fonds souverain Le Ministère public de la Confédération cible deux anciens agents publics émiratis, soupçonnés de détournements commis au détriment du fonds souverain malaisien 1MDB. Plus...

Fonds malaisien lié à la Suisse: démission collective

Corruption Le fonds souverain malaisien 1MDB deviendra au terme de son plan de redressement une coquille vide. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.