Apple réclame 1 milliard à Qualcomm

Etats-UnisLe géant a porté plainte contre son fournisseur, trois jours après les poursuites engagées par l'administration américaine contre le spécialiste des processeurs.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Apple a porté plainte vendredi contre Qualcomm, lui réclamant un milliard de dollars (environ l'équivalent en francs). Cette plainte survient trois jours après les poursuites engagées par l'administration américaine contre le spécialiste des processeurs.

Qualcomm est un important fournisseur à la fois d'Apple et de Samsung. Il leur vend des puces «modem», des composants qui permettent aux téléphones de se connecter aux réseaux mobiles.

Les deux constructeurs de smartphones ont généré à eux seuls 40% des 23,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires du groupe sur le dernier exercice fiscal de ce dernier. Dans sa plainte, Apple accuse Qualcomm d'avoir surfacturé ses composants et d'avoir refusé de lui accorder environ un milliard de dollars de remises sur lesquelles il s'était engagé.

Le constructeur de l'iPhone explique que Qualcomm est revenu sur sa promesse de remises parce qu'Apple avait engagé des discussions avec les autorités sud-coréennes de la concurrence. Ces dernières ont sanctionné Qualcomm le mois dernier.

En décembre, les autorités sud-coréennes ont condamné Qualcomm à une amende de 1030 milliards de wons (environ 878 millions de francs) pour sanctionner des pratiques jugées déloyales au terme de 14 mois d'enquête.

Déformation

Mardi, la Federal Trade Commission (FTC) a engagé une procédure à l'encontre de Qualcomm. La firme est accusée de pratiques anticoncurrentielles sur le marché des semi-conducteurs pour téléphones portables.

Le principal grief de tous les accusateurs, c'est que Qualcomm détient des brevets sur des technologies essentielles pour les communications mobiles tout en étant l'un des principaux fournisseurs mondiaux de puces nécessaires à ces communications. Il aurait renforcé sa position dominante en liant la fourniture de ses puces aux fabricants de smartphones avec les tarifs qu'il leur facturait pour pouvoir utiliser ses brevets.

Apple estime avoir particulièrement souffert de ces pratiques. La FTC américaine signalait également dans sa propre plainte que Qualcomm avait imposé au fabricant de l'iPhone de se fournir exclusivement auprès de lui pour ces puces entre 2011 et 2016, en échange de royalties réduites sur ses brevets. Qualcomm, qui avait déjà contesté les décisions des autorités coréennes et américaines, a également jugé vendredi «sans fondement» la plainte de son grand client. Et d'ajouter vouloir contester «avec vigueur» les arguments de la FTC.

Don Rosenberg, son vice-président chargé des questions légales, affirme qu'«Apple a intentionnellement déformé (le contenu de) nos accords et négociations, de même que l'ampleur et la valeur des technologies que nous avons inventées», et qu'il «encourage activement les attaques réglementaires contre les activités de Qualcomm dans diverses juridictions du monde».

Autres amendes

Qualcomm avait également écopé début 2015 d'une amende de 975 millions de dollars en Chine, qu'il n'a pas contestée, et il évoquait dans son dernier rapport trimestriel en novembre d'autres enquêtes antitrust en cours au Japon, à Taïwan. De son côté, l'Union européenne a accusé le groupe américain d'abus de position dominante en décembre 2015.

«On regarde Qualcomm sur tous les continents de la planète, c'est probablement, stratégiquement, le bon moment pour qu'Apple fasse cela», estime Patrick Moorhead, analyste chez Moor Insight and Strategies.

Qualcomm était le seul fournisseur de puces modem des téléphones d'Apple jusqu'à la sortie de l'iPhone 7 en septembre. Pour ce modèle, Intel fournit au groupe à la pomme environ la moitié des puces modem selon Stacy Rasgon, analyste senior de Bernstein Research. Samsung, qui avait opté pour un composant de sa propre fabrication pour son Galaxy S6, est revenu se fournir auprès de Qualcomm pour le Galaxy S7. (ats/nxp)

Créé: 21.01.2017, 07h00

Articles en relation

Apple et Amazon plus soumis à l'exclusivité

Informatique Les deux marques ont mis un terme à la clause d'exclusivité qui entourait leur collaboration. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La question de la présence tessinoise réglée, celle de la place des femmes au Conseil fédéral va rapidement se poser. D'autant que trois vacances sont attendues d'ici 2019. Tour d'horizon des principales candidates.
(Image: Bénédicte) Plus...