Aston Martin veut vrombir à la Bourse

LondresLe constructeur de voitures de sport Aston Martin, très apprécié de James Bond, a annoncé mercredi son intention d'entrer sur le marché londonien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe britannique a annoncé dans un communiqué qu'il allait publier les détails de cette entrée sur le marché de sa célèbre voiture autour du 20 septembre. Une opération qui pourrait valoriser Aston Martin de 5 milliards de livres (6,2 milliards de francs) d'après la presse.

Elle devrait consister notamment en la vente d'actions de la part de ses actuels propriétaires, le fonds italien Investindustrial et des investisseurs koweïtiens. Le constructeur allemand Daimler, qui possède 4,9% des parts, devrait rester actionnaire, a précisé Aston Martin.

Le groupe prévoit de mettre sur le marché au moins un quart de son capital et s'attend à ce que son action intègre les principaux indices FTSE de la Bourse de Londres. La presse britannique a rapporté dernièrement qu'Aston Martin espérait tirer un milliard de livres de ce placement sur le marché (1,3 milliard de francs), ce qui pourrait la valoriser entre quatre et cinq milliards de livres. Cette entrée sur le marché représenterait la plus marquante dans le secteur automobile depuis celle du constructeur de prestige Ferrari à la Bourse de Milan le 4 janvier 2016. L'action de la marque au cheval cabré a bondi depuis de plus de 160%. Aston Martin, qui avait connu des difficultés au début de la décennie, se porte mieux depuis quelques années et a annoncé mercredi une hausse de 8% de son chiffre d'affaires lors des six premiers mois de l'année, à 445 millions de livres, ainsi qu'une progression de 14% de son bénéfice brut d'exploitation (Ebidta), à 106 millions de livres. Le constructeur a évoqué de bonnes ventes de sa voiture de sport moderne Vanquish Zagato et du modèle plus classique DB4 GT. Il a dégagé un léger bénéfice net de 11,5 millions de livres, en baisse de 44%, à 8,7 millions de livres. En 2017, le constructeur est revenu dans le vert pour la première fois depuis 2010, vendant plus de 5.000 véhicules, un record depuis 2008. Cette année, il prévoit de produire entre 6.200 et 6.400 voitures et veut approcher la barre des 10.000 dès 2020.

De 'Goldfinger' à 'Spectre' Aston Martin est dirigée depuis 2014 par Andy Palmer, l'ex-bras droit de Carlos Ghosn chez Nissan. Sous sa houlette, le constructeur a lancé avec succès un nouveau modèle coupé DB11 et annoncé le développement d'un premier SUV et l'adoption des technologies hybrides et électriques. Fondé en 1913 par deux associés dans un atelier londonien et basé à Gaydon dans le centre de l'Angleterre, Aston Martin a gagné son image de prestige en participant très tôt à la compétition automobile. Andy Palmer a d'ailleurs évoqué au printemps la possibilité d'une arrivée du constructeur en Formule 1 après 2020 en tant que motoriste. Le groupe est actuellement sponsor de l'écurie Red Bull. Le prestige de la marque a été rehaussé par la conduite spectaculaire d'Aston Martin par James Bond dans plusieurs films des aventures du célèbre espion, de Goldfinger avec Sean Connery en 1964 à Spectre avec Daniel Craig en 2015. L'annonce de mercredi constitue aussi une bonne nouvelle pour la Bourse de Londres, au moment où les doutes se renforcent autour d'une possible mise sur le marché du géant pétrolier public saoudien Aramco, dont le marché londonien espérait récupérer une part du gâteau. (ats/nxp)

Créé: 29.08.2018, 14h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...