Coop teste un magasin avec des produits cuisinés sur place

Lausanne L’enseigne Fooby, du nom du site culinaire du groupe bâlois, orne le fronton de l’ancien théâtre et music-hall de Bel-Air.

Les architectes ont conservé les volumes, qui rappellent la vocation historique du lieu, à Bel-Air, un théâtre puis un cinéma.

Les architectes ont conservé les volumes, qui rappellent la vocation historique du lieu, à Bel-Air, un théâtre puis un cinéma. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Coop a maintenu le secret jusqu’à la dernière minute, mercredi matin, avant de lever le rideau sur son nouveau magasin de Bel-Air, à Lausanne, qui porte l’enseigne Fooby. Situé dans l’ancien Kursaal-Théâtre où, il y a un siècle, se jouaient des spectacles acrobatiques et de music-hall, des comédies et des opérettes, il propose désormais un assortiment de produits alimentaires régionaux et des produits de cuisine faits maison sur place. Le grand distributeur lance ainsi, en première suisse dans le groupe, un nouveau format de magasin calqué sur la plateforme culinaire Fooby, qui réunit une communauté de fins becs à la recherche de recettes à faire soi-même par hobby.

«Fooby, c’est une idée numérique de l’artisanat culinaire que nous avons transposée en magasin», explique Sissigno Murgia, directeur de la région de vente Suisse romande de Coop. Il explique que c’est l’occasion de pouvoir disposer de ce lieu exceptionnel – qui abritait le cinéma Cine Qua Non jusqu’en 2006 – qui a incité le distributeur à développer cette idée. Pour l’heure, assure-t-il, il n’y a pas d’autres projets d’ouverture de ce type, ni en Suisse romande ni outre-Sarine. Mais à entendre Joos Sutter, président de la direction générale, on comprend que la nouvelle enseigne suscite la curiosité jusqu’à l’autre bout de la Suisse, et un bon accueil des Lausannois ne sera pas sans effet.

Fooby est une gamme alimentaire à part entière chez Coop, explique la direction. Mais les produits étiquetés sous cette marque sont vendus exclusivement dans le magasin lausannois, car ils sont fabriqués sur place, comme les croissants et baguettes de pain au levain, les saucisses à rôtir paysannes, rouleaux de fromage de chèvre, granolas (mélange de graines et d’oléagineux) ou même les poke bowls, bols de riz façon Hawaï avec légumes et poisson cru mariné en cubes.

Durable, régional et artisanal

Une vingtaine de producteurs régionaux sont mis en vedette dans les rayons pour leur caractère «durable, régional et artisanal»: le Moulin d’Échallens, qui livre la farine bio, La Suisserie, qui produit des sirops, des pêcheurs des lacs Léman et de Neuchâtel, qui fournissent des poissons certifiés, des brasseurs et des domaines viticoles vaudois, dont celui de la Ville de Lausanne, etc. Dans un esprit d’épicerie de proximité et de cave de dégustation, le client peut commander une planchette de viandes et fromages, et boire sur place une bière (au prix affiché) ou un vin sur les conseils du sommelier. Un verre de vin en dégustation est à 6 francs, alors que la bouteille est majorée de 10 francs pour le droit de bouchon.

Mais dans le nouveau magasin on vend aussi des produits non alimentaires, comme des masques de beauté à tester sur place. Nous sommes là dans l’espace bien-être et santé, où les produits cosmétiques côtoient les aliments sains et le bar à jus de fruits. Tout ne semble pas coulé dans le bronze, chez Coop, les instigateurs du projet voudront s’adapter aux attentes d’une clientèle qu’ils ne ciblent pas encore précisément mais qu’ils espèrent épicurienne.

À relever que, si le prix des aliments labellisés Fooby, faits maison, reflète ce travail, les produits qu’on trouve dans les autres magasins de la chaîne sont étiquetés au même prix. (24 heures)

Créé: 06.03.2019, 21h07

Trois sites autour de Bel-Air

Le nouveau Fooby Store s’étend sur une surface de vente de plus de 900 m2. Les architectes avaient pour mission de préserver les volumes rappelant le théâtre puis le cinéma, ainsi que la grande verrière. Son ouverture n’aura aucun impact sur le Coop Pronto de la place Chauderon, pas plus que sur
le Coop Supermarché City Lausanne, tous deux situés dans un rayon de moins de 100 m, assure-t-on chez Coop. D’ailleurs, ils sont gérés par des directions différentes. Le Coop City est en complète rénovation, y compris le secteur alimentaire au sous-sol, mais
sa fonction principale reste dédiée au non-alimentaire.
Le Fooby de Bel-Air emploie 48 personnes à temps de travail variable, dont plus de la moitié affectées à la production, parmi lesquelles quinze personnes au service traiteur, cinq boulangers, quatre ou cinq bouchers et trois ou quatre poissonniers. Ses horaires: de 7 à 19 h en semaine et de 7 à 18 h le samedi.
À relever qu’à Vich un magasin Coop de 1470 m2 a aussi ouvert ses portes mercredi. Il remplacera durant deux ans l’ancien Coop Vich, sur le site duquel un nouveau centre commercial de plus de 2000 m2 va être construit.
J.-M. C.

Articles en relation

La terrasse d’un restaurant Coop remplacera celle du Kursaal

Lausanne L’îlot Terreaux-Mauborget, en réfection, accueillera une Coop. La rotonde sera préservée et le magasin ouvrira sur la place Plus...

Le Kursaal de Bel-Air renaît en commerce

Architecture L’îlot Terreaux-Mauborget, construit il y 115 ans, fait peau neuve. Retour sur une histoire d’urbanisme. Plus...

On allait au spectacle surtout pour se divertir

Histoire d'ici A la Belle-Epoque, Lausanne était un creuset de salles éphémères, et déjà «alternatives». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 21 mars 2019.
(Image: Bénédicte ) Plus...