La Codha veut implanter l’esprit écoquartier dans le Pays de Vaud

Coopérative d'habitation La Coopérative de l’habitat associatif genevoise ouvre un bureau à Lausanne. Métamorphose fait partie de ses projets dans le canton.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fondée il y a 25 ans à Genève, la coopérative d’habitation de la Codha multiplie les projets, notamment en terres vaudoises. Où elle compte diffuser sa philosophie de l’habitat associatif qui trouve aujourd’hui un terreau fertile dans les écoquartiers, tel Métamorphose à Lausanne. La Codha a donc décidé de s’en rapprocher en ouvrant un nouveau bureau à la Maison du peuple. Celui-ci sera inauguré ce samedi 16 novembre au cours d’une manifestation comprenant conférences et ateliers pour présenter cette forme alternative d’habitat.

Aujourd’hui, la demande est importante, relève Guillaume Käser, de la direction de la Codha, aussi bien des particuliers que des Communes, comme Nyon ou Lausanne. Dans cette dernière, la coopérative a déjà un immeuble de treize logements à Chailly depuis 2017. Elle va inaugurer en février prochain un lotissement de douze petites maisons en bois, pour l’essentiel, comprenant 86 logements près du Chalet-à-Gobet, au lieu dit Pra Roman. Cet écovillage, proche de la forêt, accueillera une épicerie de produits courants en vrac, un cabinet de physiothérapie et une école libre et privilégiera «la vie sociale et les rencontres».

Aux Plaines-du-Loup, la Codha va construire un bâtiment de sept niveaux majoritairement en bois de 80 appartements. Réunies depuis deux ans dans une association d’habitants, une soixantaine de personnes membres de la coopérative ont déjà planché sur les diverses variantes proposées par cette dernière en matière d’espaces collectifs et d’aménagements intérieurs. Elles ont décidé d’installer la buanderie en toiture et prévu deux ateliers d’activités artisanales. Le chantier devrait démarrer courant 2020 et le bâtiment être livré début 2023. Celui-ci comportera des appartements de une à cinq pièces, ainsi qu’un groupement – appelé cluster – de trois à quatre appartements organisé en colocation autour d’une double cuisine et d’un salon commun.

Le propriétaire étant une coopérative, les loyers sont bon marché, assure Guillaume Käser, car ils sont fixés en fonction des coûts réels, aujourd’hui favorisés par les taux bas. Pour Pra Roman, par exemple, le loyer est de 240 fr. par m2, alors que la Ville demandait au maximum 260 fr. le m2. Chez Codha, on ne craint donc pas trop la forte hausse des logements vacants en cours. La coopérative ne compte ainsi pas freiner son rythme de croissance: aux 367 logements qu’elle a déjà réalisés s’ajouteront bientôt 889 en projet!

Créé: 11.11.2019, 10h29

Guillaume Käser, à la direction de la coopérative Codha

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.