Le bénéfice de Barry Callebaut s'envole

ChocolatLe chocolatier zurichois annonce une progression de plus de 38% de ses ventes pour l'exercice 2016/17.

Barry Callebaut enregistre un très bon exercice.

Barry Callebaut enregistre un très bon exercice. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Barry Callebaut a recueilli les premiers fruits de sa stratégie de croissance sur l'exercice 2016/17, clos fin août. Affichant des ventes en hausse, le chocolatier industriel zurichois a vu son bénéfice net s'envoler de 38,3% sur un an, à 302,9 millions de francs, après trois exercices consécutifs de repli.

Les revenus ont augmenté de manière plus modérée, soit de 1,9%, à 6,80 milliards de francs, indique mercredi le premier fabricant mondial de produits à base de cacao et de chocolat. A taux de change constants, le chiffre d'affaires a progressé de 1,2%.

Exprimées en volume, les ventes du groupe sis à Zurich ont augmenté de 4,4%, à 1,91 million de tonnes, largement au-dessus de la croissance du marché mondial de la confiserie ( 0,1%). Après un début d'exercice difficile, les quantités écoulées, qui ont reculé de 0,4 au premier trimestre, ont progressivement augmenté pour culminer à 9,2% au trimestre final.

La dynamique a reposé sur les marchés émergents ( 5,9%), les contrats d'approvisionnement à long terme ( 9,3%) et les affaires Gourmet & Spécialités, a noté devant la presse à Zurich Antoine de Saint-Affrique, le directeur général de Barry Callebaut. Les activités liées au cacao (Global Cocoa) ont renoué avec la croissance ( 0,4%).

Stratégie payante

Pour mémoire, la multinationale aux racines franco-belges a décidé, dans le cadre de sa stratégie de croissance rentable, de renoncer volontairement aux contrats d'approvisionnement en cacao les moins rentables. La performance opérationnelle n'est pas en reste, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) ayant bondi de 21,5%, à 488,2 millions de francs.

Les chiffres dévoilés mardi se sont pour l'essentiel révélés conformes aux attentes des analystes. Sondés par l'agence financière awp, ces derniers anticipaient un chiffre d'affaires de 6,89 milliards de francs, un EBIT de 487 millions et un bénéfice net de 303 millions.

Bonne surprise du jour, le dividende versé au titre de l'exercice sous revue a été porté à 20 francs par action, un montant en hausse de 29%. Reste qu'à la Bourse suisse, le titre Barry Callebaut lâchait pas moins de 1,21% à 1545 francs, subissant des prises de bénéfices, alors que dans le même temps l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) gagnait 0,16%.

Ventilés selon les régions, les revenus ont le plus fortement progressé dans la zone Asie-Pacifique, s'étoffant de 13,4%, à 347,9 millions de francs. Les volumes ont grimpé de 19,1%, sous l'effet de la bonne tenue des ventes en Chine et en Indonésie.

Départ du chef des finances

En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, premier marché de Barry Callebaut, le chiffre d'affaires a progressé de 5,9%, à 2,9 milliards de francs, les volumes augmentant eux de 6,4%. Dans la zone Amériques, les ventes ont augmenté de 2,2%, générant des revenus de 1,67 milliard, soit 2,8% de plus qu'un an auparavant.

Malgré des volumes en progrès, l'unité Global Cocoa a subi un repli de son chiffre d'affaires de 6%, à 1,89 milliard de francs, du fait de la baisse des prix. Mais l'EBIT a décollé de 47,2 millions, pour atteindre 64,9 millions.

Confiant dans l'amélioration des conditions de marché des produits à base de cacao, Barry Callebaut envisage les deux prochains exercices avec confiance. Etendant ses prévisions à 2018/19, le chocolatier zurichois table sur une croissance des volumes entre 4 et 6% et une progression de l'EBIT supérieure à ce dernier taux.

Barry Callebaut annonce par ailleurs le départ en retraite à fin février 2018 de Victor Balli, chef des finances du groupe depuis 2007. Pour lui succéder, le conseil d'administration a nommé le Néerlandais Remco Steenbergen, lequel rejoindra l'entreprise au 1er janvier prochain.

Plus d'administratrice

Né en 1968, Remco Steenbergen est le responsable des finances du secteur des techniques médicales de Philips. Après avoir entamé sa carrière en 1986 chez KPMG, il est entré au service du géant néerlandais en 1988, avant de rejoindre à nouveau le cabinet de conseils et d'audit comptable de 1993 à 1998 à Londres et à Taïwan.

Deux changements interviendront aussi au sein du conseil d'administration, l'ancien patron du groupe, Andreas Schmid, et Wai Ling Liu, seule administratrice de Barry Callebaut, renonçant à solliciter un nouveau mandat à la prochaine assemblée générale. Pour leur succéder, le choix s'est porté sur l'homme d'affaires italien Elio Leoni Sceti. (ats/nxp)

Créé: 08.11.2017, 08h17

Articles en relation

Barry Callebaut démarre en douceur

Chocolat Le chocolatier industriel zurichois a généré près de 1,9 milliard de francs de chiffre d'affaires au premier trimestre exercice décalé 2016/2017, en hausse de 4,2% sur un an. Plus...

Barry Callebaut investit en Californie

Etats-Unis Le chocolatier va investir 20 millions de dollars dans son usine en Californie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...