Le bénéfice de Ferrari grimpe de 39%

Industrie automobileLe fabricant italien de voitures de luxe a enregistré un excellent deuxième trimestre, surtout en France et en Italie.

Le groupe Ferrari réfléchit à produire une voiture familiale confortable à quatre places, dans le cadre de son plan visant à doubler ses bénéfices d'ici à 2022.

Le groupe Ferrari réfléchit à produire une voiture familiale confortable à quatre places, dans le cadre de son plan visant à doubler ses bénéfices d'ici à 2022. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ferrari a annoncé mercredi avoir enregistré un bond de 39% de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 136 millions d'euros (155 millions de francs). Le chiffre d'affaires a lui grimpé de 13,5%, à 920 millions d'euros.

Fort de ces résultats, qui sont en ligne avec les attentes, Ferrari a confirmé ses objectifs pour 2017. Il table sur un chiffre d'affaires supérieur à 3,3 milliards d'euros, avec quelque 8400 véhicules vendus, un Ebitda ajusté supérieur à 950 millions d'euros et une dette nette industrielle autour de 500 millions.

Alors que certains analystes s'attendaient à ce que le groupe revoie à la hausse ses prévisions, à la Bourse de Milan; le titre perdait 2,48% à 90,50 euros peu après la publication des résultats.

La veille, Ferrari avait réalisé la meilleure performance du FTSE Mib, gagnant 4,15%, après que l'agence Bloomberg eut indiqué que le groupe réfléchissait à produire une voiture familiale confortable à quatre places, dans le cadre de son plan visant à doubler ses bénéfices d'ici à 2022.

Davantage de livraisons

Au deuxième trimestre, Ferrari a livré 2332 voitures, un chiffre en hausse de 5,3% sur un an.

La région Chine, Hong-Kong et Taïwan a enregistré une chute de 12,5% des livraisons en raison de la décision du groupe de mettre un terme à sa collaboration avec son distributeur à Hong Kong au 4e trimestre 2016. Les livraisons dans le reste de l'Asie-Pacifique ont en revanche progressé de 20,5%, notamment grâce à l'Australie. Elles ont par ailleurs augmenté de 5% en Europe-Moyen-Orient-Afrique, avec une croissance à deux chiffres en France et en Italie.

Le résultat d'exploitation (Ebitda) ajusté a de son côté progressé de 24%, à 270 millions d'euros, contre 264 millions attendus par les analystes.

La dette nette industrielle atteint 627 millions, contre 578 millions fin mars. (ats/nxp)

Créé: 02.08.2017, 13h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...