Swiss assume des différences de traitement entre voyageurs

Transport aérienLa filiale de Lufthansa sera bientôt contrainte de supprimer des émoluments sur les billets achetés avec des cartes de crédit en Europe, tout en les maintenant en Suisse.

La compagnie Swiss continuera de prélever des émoluments sur les billets achetés en Suisse avec des cartes de crédit.

La compagnie Swiss continuera de prélever des émoluments sur les billets achetés en Suisse avec des cartes de crédit. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La compagnie bâloise Swiss International Air Lines AG a vu le jour en mars 2002. Quinze ans plus tard, la filiale de Lufthansa assume des traitements différents entre voyageurs européens. Et cela aux dépens des Helvètes!

Une nouvelle directive de l’Union européenne interdit le prélèvement d’émoluments sur des achats effectués avec des cartes de crédit. L’Allemagne commencera à l’appliquer au début de l’an prochain. Les autres Etats membres l’imiteront promptement. Swiss respectera évidemment la législation européenne, mais sans s’imposer une extension à la Suisse. La compagnie continuera donc de prélever des émoluments sur les billets achetés en Suisse avec de la monnaie plastique. Leur montant peut s’élever jusqu’à 30 francs, alors que plus de la moitié des tickets du transporteur rhénan sont justement payés avec des cartes de crédit.

La compagnie d’aviation démontre il est vrai que ces suppléments ne couvrent pas intégralement les frais administratifs liés à ce mode de paiement. La IATA (Association internationale du transport aérien) évaluerait en plus à 0,35% en moyenne les mêmes charges pour les billets payés en liquide.

Pas de supplément avec la Postcard!

Les responsables de Mastercard Suisse ont quoi qu’il en soit l’intention de manifester leur colère auprès de la direction de Swiss, cet automne, selon l’hebdomadaire zurichois SonntagsZeitung (édité par Tamedia comme 24 Heures et la Tribune de Genève). Un ultime détail accroît probablement l’irritation des principaux émetteurs de cartes de crédit: l’ordonnance fédérale sur l’indication des prix contraint d’assurer un mode de paiement sans frais sur la Toile. A défaut, le fournisseur de biens ou de services doit indiquer, en plus de ses prix, le montant des «taxes» qu’il prélève, supplément de transparence évidemment fort douloureux. A ce titre, Swiss a choisi la Postcard de PostFinance. Pendant ce temps, les nombreux titulaires de cartes Visa ou American Express paient des émoluments.

Dans ce contexte, il est bon de rappeler quelques lois relevant de la logique des marchés et du mécanisme des prix. Tous les grands transporteurs aériens pratiquent des prix différents à travers le monde et, parfois, pour des services absolument identiques. D’appréciables variations peuvent aussi être observées sur le Vieux-Continent. Tenant compte de cette réalité, il est souvent plus intéressant d’acheter des billets d’avion hors de Suisse. Les prix peuvent en effet grimper davantage dans ce pays que dans d’autres, avant de développer des effets préjudiciables sur la demande.

Dans la mesure du possible, le passager suisse prudent devrait donc comparer les prix de sa réservation avec ce qu’obtient un ami internaute, domicilié à l’étranger, pour le même voyage. Si la différence est motivante, le second peut effectuer l’achat au nom du premier et celui-ci, reconnaissant, rembourse son camarade promptement. (24 heures)

Créé: 21.08.2017, 16h19

Articles en relation

Panne suspecte d'un avion Swiss à Cointrin: le dossier est classé

Enquête Le Ministère public rend une ordonnance de non-entrée en matière. Plus...

Quand les compagnies aériennes réinventent la classe éco

Transports Les sièges dits «premium economy» fleurissent sur les grandes compagnies. Swiss ne les a pas encore mis en place. Plongée dans les petits calculs des transporteurs aériens. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...