Volvo annonce 1000 suppressions d'emplois

SUEDELe constructeur automobile suédois, propriété du chinois Geely, va supprimer un millier d'emplois cette année. La coupe correspond à environ 5% de ses effectifs.

Le logo de la marque.

Le logo de la marque. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Avant la fin de l'année, nous serons sans doute un millier de personnes de moins», a déclaré mercredi à la radio publique SR un porte-parole, Per-Aake Fröberg, confirmant des propos de son directeur général rapportés sur le site internet de la télévision publique SVT.

SVT, qui a publié des extraits d'un entretien avec le patron de Volvo, Haakan Samuelsson, rapporte au style indirect que ce dernier souhaite supprimer au cours de l'année 1000 postes de salariés et consultants. Volvo indiquait en septembre compter 22'400 employés dans le monde, et a, selon Haakan Samuelsson, déjà supprimé 1100 postes en 2012.

Le directeur général a invoqué le piètre état du marché automobile. «Il faut s'adapter à la réalité. C'est ce que nous avons fait du côté des usines. Maintenant nous devons le faire du côté des cadres», a-t-il déclaré.

Pertes depuis 2011

Volvo a été racheté en 2010 à Ford par Geely, constructeur dont les autres marques sont inconnues en Occident (Geely, Gleagle, Emgrand et Englon). Depuis, la marque connaît des difficultés, avec des parts de marché qui se sont effritées et des pertes qui ont commencé au second semestre 2011.

En 2012, Volvo a vendu 422'000 véhicules dans le monde, soit 6% de moins que l'année précédente. Ses ventes en Europe se sont effondrées de 10%. Haakan Samuelsson avait estimé en décembre qu'il serait «très compliqué» pour l'entreprise d'éviter une perte opérationnelle en 2013. (ats/nxp)

Créé: 20.02.2013, 16h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.