ABB veut forcer le pas dans le numérique

IngéniérieLe groupe helvético-suédois a conclu un partenariat avec Microsoft et va étendre son offre dans le «cloud».

ABB se profile en vue de la 4e révolution industrielle.

ABB se profile en vue de la 4e révolution industrielle. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Champion ignoré du numérique, ABB veut forcer le pas pour tirer profit de la 4e révolution industrielle. Le géant zurichois de l'électrotechnique, qui a conclu un partenariat avec Microsoft, veut notamment rassembler ses produits et services numériques dans une même offre appelée ABB Ability.

La nouvelle offre qui concerne l'ensemble des solutions et services numériques pour tous les segments de clientèle, doit venir soutenir la compétitivité des quatre divisions du groupe, a indiqué mardi ABB dans le cadre de sa journée aux investisseurs. Ces produits permettent par exemple de mettre en place un réseau électrique numérique et d'automatiser la chaîne de valeur électrique.

Ces solutions, qui s'appliquent aussi aux moteurs industriels, reposent sur des logiciels et des capteurs. Ceux-ci facilitent l'intégration de technologies d'exploitation et d'information, ainsi que la gestion de l'état des équipements, par l'entremise de la technologie de l'internet des objets, des services et des personnes (IoTSP).

Dans le cadre de cette stratégie, ABB va étendre son offre dans le domaine de l'informatique dans le nuage (cloud) en partenariat avec le numéro un mondial des logiciels, Microsoft. Les clients du groupe zurichois auront accès aux solutions Azure, avec la possibilité de connecter des équipements entre eux et d'en extraire des données.

Directeur numérique

Afin de guider son offensive numérique, ABB a nommé à compter du 1er octobre Guido Jouret, un pionnier de l'internet des objets, au nouveau poste de directeur numérique (Chief Digital Officer). Double national belge et américain, M. Jouret dispose d'une longue expérience après avoir travaillé 20 ans chez le spécialiste américain des réseaux Cisco.

M. Jouret, docteur en informatique du Collège impérial britannique, a quitté Cisco en 2014 pour rejoindre Envision Energy, puis en avril 2015 Nokia Technologies, une filiale californienne du finlandais Nokia, en tant que directeur technique. A ce titre, M. Jouret a mené l'acquisition de la société française Withings, qui produit des balances et autres montres connectées, notamment.

La multinationale a également annoncé vouloir renforcer sa marque propre. D'ici deux ans, elle entend intégrer plus de 1000 appellations sous celle d'ABB. (ats/nxp)

Créé: 04.10.2016, 13h05

Articles en relation

ABB renforce sa division Réseaux électriques

Ingéniérie Le groupe helvético-suédois entend ainsi contrecarrer le fonds activiste Cevian Capital qui veut faire coter cette division. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.