Passer au contenu principal

L'action de Takata continue de s'envoler

Le titre de l'équipementier automobile japonais s'est encore envolé de 19,26% à 619 yens à la Bourse de Tokyo.

L'action Takata joue aux montagnes russes ces dernières semaines.
L'action Takata joue aux montagnes russes ces dernières semaines.
Keystone

L'action Takata est montée au plus haut autorisé jeudi, comme la veille, les investisseurs semblant apporter du crédit au démenti publié par l'équipementier automobile japonais en réaction à des informations de presse sur un possible dépôt de bilan.

Le titre s'est envolé de 19,26% à 619 yens. Le cours ne s'est affiché qu'à la clôture, les transactions n'ayant pu s'effectuer normalement en séance du fait d'un trop grand nombre d'ordres d'achat.

L'action Takata joue aux montagnes russes ces dernières semaines, au gré des rebondissements du scandale d'airbags défectueux qui a éclaté il y a trois ans.

Premier acte: les rumeurs fin décembre d'un accord aux Etats-Unis font bondir le titre de quelque 75% jusqu'à la conclusion mi-janvier de cette entente amiable, destinée à éviter un procès pénal.

D'autres turbulences en vue

Second acte: les craintes resurgissent sur l'avenir du groupe et sont accentuées par des articles de presse faisant planer le spectre d'une faillite. Selon plusieurs médias, les deux candidats prêts à voler au secours de Takata ne veulent pas assumer le passif et souhaitent effacer les charges par un dépôt de bilan.

Conséquence, le titre perd plus de la moitié de sa valeur en quelques jours.

Troisième et dernier acte en date: le groupe assure ne pas envisager un redressement judiciaire, les investisseurs font volte-face et se ruent sur l'action qui s'apprécie de plus de 18% mercredi, idem ce jeudi.

Reste désormais à attendre le verdict du comité mis en place il y a plusieurs mois par Takata pour orchestrer la restructuration. Les conclusions sont attendues dans les semaines à venir. La firme nippone sera cependant en droit de rejeter ses recommandations, ce qui promet d'autres turbulences boursières.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.