Addex obtient un accord clé dans la lutte antidrogue

Recherche pharmaceutiqueLe géant genevois des soins contre la dépendance apportera jusqu’à 330 millions à la PME du Campus Biotech.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ancienne gloire de la scène lémanique des PME de biotech et impliquée jusque-là dans la lutte contre la maladie de Parkinson, Addex Therapeutics poursuit sa lente remontée à la surface, grâce à une alliance avec la société américaine Invidior. Dévoilé mercredi, cet accord permet à la société installée au Campus Biotech genevois – elle était passée au bord du gouffre il y a cinq ans – de revenir dans la lutte contre les addictions, son domaine de recherche initial.

L’idée de cette alliance avec le numéro un des traitements contre la dépendance aux opiacés – notamment grâce à son Subutex – est d’utiliser l’une des molécules d’Addex dans la lutte contre les troubles liés à l’usage de drogues comme la cocaïne. Invidior a versé pour cela 5 millions de dollars à la PME genevoise et s’engage à financer ses recherches à hauteur de 4 millions ces deux prochaines années. Si les résultats sont à la hauteur des attentes, 320 millions de dollars pourraient suivre.

«Cet accord valide la plate-forme technologique de la société tout en lui donnant les moyens de développer son programme principal sur la maladie de Parkinson», réagit Marcel Wijma, responsable du bureau Van Leeuwenhoeck Research contacté hier. Aux yeux du spécialiste des biotechs, Invidior «pourrait apparaître à terme comme un acquéreur potentiel» de la PME genevoise. Cette renaissance a fait exploser de plus de 30% la valeur d’Addex, ce mercredi sur la Bourse de Zurich. (24 heures)

Créé: 03.01.2018, 21h38

Articles en relation

Succès scientifique pour la biotech Addex

Campus Biotech La société genevoise continue de renaître de ses cendres: une étude salue sa molécule contre l'épilepsie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.