Passer au contenu principal

Airbus Group: bénéfice en léger recul sur neuf mois

L'avionneur maintient son objectif de livraisons «de plus de 650 avions» d'ici la fin de l'année.

Anticipe a livré davantage de A350 sur neuf mois.
Anticipe a livré davantage de A350 sur neuf mois.
Keystone

Airbus Group a dégagé un bénéfice net de 1,81 milliard d'euros (1,94 milliard de francs) sur les neuf premiers mois de l'année, en léger recul, et un chiffre d'affaires de 43 milliards d'euros «stable» avec le maintien de ses prévisions de bénéfices et de livraisons d'avions.

Le bénéfice net est légèrement inférieur à celui de 2015 (1,9 milliard) tandis que le chiffre d'affaires de l'activité avions commerciaux «reflète une hausse des livraisons de A350 et de A320 mais une baisse de celles de A330», indique l'avionneur dans un communiqué en prévoyant le maintien de son objectif de livraisons «de plus de 650 avions» d'ici la fin de l'année et une augmentation du carnet de commandes des avions commerciaux.

Selon le constructeur, le bilan financier des neuf premiers mois de l'année «reflète l'accélération des cadences de production et la transition» vers les nouveaux modèles d'avion remotorisés (NEO, new engine option).

Il souligne par ailleurs «la robustesse des prises de commandes et du carnet de commandes» qui «soutient les montées en cadence de production» et affirme que les «livraisons d'avions commerciaux culmineront au quatrième trimestre».

Commandes

Les prises de commandes sur les neuf premiers mois de l'année s'élèvent à 73,2 milliards d'euros (contre 111,9 milliards d'euros sur la même période de 2015), portant la valeur totale du carnet de commandes à 986 milliards d'euros au 30 septembre 2016, ajoute-t-il.

Par ailleurs, onze avions de transport militaire A400M ont été livrés au cours des neuf premiers mois de l'année, selon Airbus qui souligne des «progrès notables sur le plan industriel, en matière de développement des capacités militaires et de gouvernance du programme», tout en précisant que «la situation générale du programme reste un défi».

Concernant la division Hélicoptères, l'avionneur note qu'en «dépit d'une hausse globale des livraisons à 258 unités (contre 237 unités sur la période équivalente de l'an passé)», le chiffre d'affaires de cette division a «diminué de 3%, reflétant une proportion plus importante d'hélicoptères légers et une baisse du nombre d'heures de vol commerciales en matière de services».

Airbus Helicopters a reçu 211 commandes nettes (contre 181 commandes nettes).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.