Passer au contenu principal

Alliance de poids pour Novartis dans les patchs à la nicotine

Le géant pharmaceutique bâlois se sépare de la société Habitrol pour finaliser une alliance de taille avec le Britannique GlaxoSmithKline (GFK) aux Etats-Unis.

Archives/photo d'illustration, Keystone

Novartis a accepté de céder ses patchs à la nicotine Habitrol au groupe indien Dr. Reddy. Cette transaction permettra à Novartis d'obtenir l'aval de l'autorité américaine de la concurrence (FTC) à un projet de société commune avec GlaxoSmithKline (GFK).

La création de la coentreprise, qui se concentrera sur les produits vendus sans ordonnance, avait été annoncée en avril, dans le cadre d'échanges d'actifs entre Novartis, GSK et l'américain Eli Lilly.

Deux seules entreprises aux USA

L'opération aurait posé un problème de concurrence sur le marché américain des patchs à la nicotine, a indiqué mercredi soir la FTC. GSK compte apporter à la société commune un produit concurrent du Habitrol, le Nicoderm.

GSK et Novartis sont actuellement les deux seules entreprises qui commercialisent des patchs à la nicotine aux Etats-Unis et deux des trois entreprises qui en fournissent aux distributeurs pour qu'ils les revendent sous leur propre marque, relève la FTC.

Sans la cession du Habitrol, il y avait donc un risque pour l'alliance entre GSK et Novartis de «réduire de manière importante la concurrence et conduire à des prix plus élevés», fait-elle valoir.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.