Alpiq réduit ses coûts et biffe 200 postes

EnergieLe groupe énergétique démarre son programme de réduction des coûts annoncé en décembre. L'opération s'accompagne de la suppression de quelque 200 postes, dont deux tiers en Suisse.

Alpiq va supprimer quelque 200 postes dont près de 140 en Suisse.

Alpiq va supprimer quelque 200 postes dont près de 140 en Suisse. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe énergétique Alpiq, en pleine transformation, enclenche son programme de réduction des coûts annoncé l'été passé. Quelque 200 emplois à temps plein, essentiellement dans l'administration, seront radiés. Deux tiers des coupes touchent la Suisse, un tiers l'étranger.

«Il est trop tôt pour préciser quels sites sont concernés», indique à l'ATS Christel Varone, porte-parole du numéro un suisse de l'électricité qui comptait près de 8000 collaborateurs à fin juin dernier. Il faut attendre la fin de la phase de consultation avec les représentants du personnel. Celle-ci a débuté ce vendredi et doit se terminer dans trois semaines, ajoute Mme Varone.

Le redimensionnement n'affecte pas les entités Alpiq InTec, spécialisées dans les techniques de gestion des bâtiments et celles du transport et de l'approvisionnement en énergie, et Kraftanlangen München qui emploient à elles deux plus de 6000 salariés.

Départs naturels

Une grande partie de la restructuration s'effectuera via les départs naturels, assure la firme qui poursuit sa restructuration. Après avoir réduit ses activités ces deux dernières années via des fermetures et des désinvestissements à hauteur de 1,6 milliard de francs, Alpiq entend désormais diminuer ses coûts de fonctionnement.

«Cette baisse des coûts est, d«une part, liée à la réduction du portefeuille d«activités et permet, d«autre part, de pallier la complexité historique de l«organisation», explique le groupe Les processus seront rationalisés pour réaliser des économies.

La société soleuroise dit faire face à des «difficultés persistantes sur les marchés européens», à l'instar de ses concurrents. En cause: des prix historiquement bas, une contraction de la demande, des surcapacités de production et des subventionnements massifs.

Dans ce contexte, Alpiq avait annoncé une réorganisation en août, en parallèle à la publication de ses résultats semestriels. Il avait, ensuite, détaillé sa nouvelle orientation stratégique à la mi-décembre, sans dévoiler encore les conséquences sur le personnel.

Energie renouvelable

En phase d'assainissement financier, Alpiq entend également investir dans des secteurs de croissance en lien avec la stratégie 2050 du Conseil fédéral et le tournant énergétique européen. Il souhaite amoindrir son exposition au marché de gros de l'électricité pour se concentrer sur les sources d'énergies renouvelables et mise, dans ce domaine, sur des partenariats en Suisse et à l'étranger.

Le groupe envisage, en outre, de renforcer ses activités en matière de gestion décentralisée de l'énergie, ainsi que celles destinées aux consommateurs finaux notamment. Il prévoit ainsi de gérer des installations de production décentralisées et d'assurer la gestion énergétique des bâtiments, des installations industrielles ou des très petits réseaux.

Alpiq entend, par ailleurs, maintenir sa position dans le domaine de l'énergie hydraulique, d'une importance cruciale selon lui. Propre et flexible, cette source d'approvisionnement couvre actuellement plus de la moitié des besoins énergétiques suisses. Il veut renoncer à la construction de centrales nucléaires pour se consacrer à la gestion des unités existantes, mais souhaite une solution économiquement supportable pour la durée de vie de ses réacteurs nucléaires.

Pour mémoire, Alpiq est confronté à un important endettement. Il présentera ses résultats 2013 le 5 mars prochain. De janvier à septembre, son bénéfice net avait reculé de 27% à 126 millions de francs, pour un chiffre d'affaires en chute de 28% à 6,99 milliards. (ats/nxp)

Créé: 31.01.2014, 11h14

Articles en relation

Alpiq enregistre des résultats en fort repli

Energie Le numéro un suisse de l'électricité Alpiq a bouclé les neuf premiers mois de l'année 2013 sur un bénéfice net de 126 millions de francs, en recul de 27% sur un an. Plus...

Romande Energie reprend 20'000 de ses actions à Alpiq

Electricité Après avoir déjà acquis plus de 71'000 de ses propres actions à Alpiq dans le cadre de la restructuration du groupe, Romande Energie exerce une partie de son option. Plus...

Alpiq lève plus d'un milliard de francs

Energie Empêtré dans les chiffres rouges et pour consolider sa structure financière, le numéro un helvétique de l'électricité a emprunté plus de 1 milliard de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...