Passer au contenu principal

Alpiq touche 400 millions de Swissgrid

Alpiq a obtenu un dédommagement et des actions de Swissgrid à hauteur de 400 millions de francs.

Au premier semestre 2012, Alpiq a souffert de la morosité conjoncturelle et dû procéder à des correctifs de valeur et des provisions.
Au premier semestre 2012, Alpiq a souffert de la morosité conjoncturelle et dû procéder à des correctifs de valeur et des provisions.
Keystone

Alpiq obtient un dédommagement de plus de 400 millions de francs et des actions supplémentaires dans Swissgrid, la société nationale d'exploitation du réseau électrique. Le numéro un suisse de l'énergie a reçu jeudi l'aval de la Commission fédérale de l'électricité (ElCom).

La décision de l'autorité de surveillance s'inscrit dans le cadre du transfert du réseau de transport d'Alpiq dans Swissgrid. La créance supérieure à 400 millions de francs représente environ 70% de la valeur des deux sociétés d'exploitation du réseau concernées, à savoir Alpiq Netz AG Gösgen et Alpiq Réseau SA.

Le montant se compose d'un emprunt convertible qui sera, le cas échéant, remboursé par Swissgrid sur plusieurs années, a indiqué Alpiq. Une première tranche portant sur quelque 220 millions de francs devrait être remboursée durant le premier semestre de l'an prochain.

Augmentation de capital

Pour le deuxième volet de la décision, celui des actions supplémentaires dans Swissgrid, l'opération interviendra dans le cadre d'une augmentation de capital pour environ 30% de la valeur des deux sociétés d'exploitation du réseau. Les chiffres et sommes considérés se fondent pour l'heure sur une évaluation provisoire.

A l'instar des 17 autres propriétaires du réseau de transport d'électricité suisse, Alpiq rappelle être légalement tenu de transférer son propre réseau à Swissgrid d'ici à la fin de cette année. Le transfert s'opère par voie contractuelle sous la forme d'un apport en nature dans la société d'exploitation du réseau.

L'idée, selon une décision arrêtée déjà en 2010, consiste à éviter une procédure d'expropriation empreinte d'incertitudes, précise Alpiq dans son communiqué. Le groupe, dont la holding est basée à Lausanne et le siège opérationnel à Olten (SO), se dit confiant en ce qui concerne le succès des prochaines étapes.

Transfert avant fin 2012

Swissgrid se réjouit pour sa part de la décision de l'ElCom. L'arrêt de la procédure concernant la question du financement "pose ainsi les jalons d'un transfert dans les délais du réseau de transport suisse avant la fin 2012", souligne la société.

Le transfert juridique et financier exige encore la signature des contrats par les propriétaires actuels ainsi que l'approbation par le Conseil fédéral du changement de statut consécutif pour Swissgrid, signale cette dernière. L'inscription au registre du commerce de l'augmentation de capital est prévue au début 2013.

Perte semestrielle

Au premier semestre 2012, Alpiq a souffert de la morosité conjoncturelle et dû procéder à des correctifs de valeur et des provisions. Conséquence, le numéro un suisse de l'énergie a essuyé une perte nette de 36 millions de francs, contre un bénéfice de 155 millions un an plus tôt.

Le groupe, qui emploie 11'000 personnes, se trouve en phase de recentrage et de simplification de ses structures. Il a notamment supprimé 170 emplois en Suisse ainsi que cédé des parts dans Edipower et dans le secteur Techniques d'alimentation en énergie (EVT) d'Alpiq Anlagentechnik (AAT) pour 500 millions de francs.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.