Amazon et Google radieux

InternetLes deux entreprises géantes de l'Internet ont annoncé jeudi de très bons résultats.

Image prétexte

Image prétexte - vue sur la Silicon Valley - Vadim Kurland / Flickr Creative Commons

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les deux géants d'internet, Amazon et Alphabet (ex-Google), ont annoncé jeudi de très bons résultats.

Amazon a encore profité au deuxième trimestre des bonnes performances de sa filiale de services en ligne dans le «cloud» AWS et d'une poursuite de la croissance de ses activités plus classiques de commerce en ligne. Selon les résultats publiés jeudi, le bénéfice net du géant américain de la distribution en ligne a été multiplié par 9 comparé à la même période un an plus tôt, pour atteindre 857 millions de dollars (841 millions de francs).

Le bénéfice par action, qui sert de référence aux Etats-Unis, a atteint 1,78 dollar, soit 67 cents de mieux que la prévision moyenne des analystes.

Le chiffre d'affaires, en hausse de 31% à 30,4 milliards de dollars (29,8 milliards de francs), est également meilleur que prévu, tout comme la prévision du groupe pour le trimestre en cours: Amazon espère encore une croissance de 22% à 32% avec un chiffre d'affaires entre 31 et 33,5 milliards de dollars.

La filiale AWS confirme son rôle de locomotive, avec des revenus qui se sont envolés de 58% à 2,9 milliards de dollars et un bénéfice d'exploitation plus que doublé sur un an à 718 millions de dollars.

L'e-commerce va bien

Mais les activités de commerce sont également en forme, notamment en Amérique du Nord où leur bénéfice a également doublé, à 702 millions de dollars, pour un chiffre d'affaires en hausse de 28% à 17,7 milliards. Dans le reste du monde, leur chiffre d'affaires est également en forte progression (+30% à 9,8 milliards) mais Amazon reste déficitaire.

«Cela a été quelques mois bien occupés pour Amazon autour du monde», a commenté son patron-fondateur, Jeff Bezos, cité dans le communiqué. Il y met notamment en avant le développement du groupe en Inde «où nous avons lancé une nouvelle région pour AWS, introduit (le service par abonnement) Prime avec des livraisons gratuites illimitées, et annoncé que (le service de vidéo en ligne en streaming) Prime Video arrive bientôt».

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, l'action Amazon gagnait environ 2% vers 23H10, heure suisse.

Alphabet soutenu par la pub

Alphabet, la maison mère du géant Internet américain Google, a dévoilé quant à lui jeudi un nouveau bond de son bénéfice et de son chiffre d'affaires. Ils ont été soutenus notamment par le moteur de la publicité en ligne.

Le bénéfice net a grimpé de 43% à 4,9 milliards de dollars (4,8 milliards de francs) et le chiffre d'affaires de 21% à 21,5 milliards de dollars. Ce dernier chiffre est supérieur aux attentes du marché, tout comme le bénéfice par action, qui sert de référence aux Etats-Unis et a dépassé de 38 cents la prévision moyenne des analystes, à 8,42 dollars.

Cela permettait à l'action Alphabet de gagner près de 5% vers 22h45 dans les échanges électroniques suivant la clôture de la bourse de New York.

Google en verve

Ces résultats «reflètent les investissements fructueux que nous faisons depuis plusieurs années pour nous étendre rapidement dans des domaines comme le mobile et la vidéo», a commenté la directrice financière, Ruth Porat, cité dans le communiqué. Elle a assuré continuer à «investir de manière responsable».

L'essentiel de la croissance et des bénéfices du groupe est dû une fois encore à sa filiale Google, qui depuis une réorganisation l'an dernier, s'est recentrée sur le coeur de métier du groupe: la publicité et la recherche en ligne, la vidéo avec YouTube, ou le mobile autour du système d'exploitation Android.

Google a vu son bénéfice d'exploitation s'améliorer de 25% sur un an à presque 7 milliards de dollars, et son chiffre d'affaires de 21%, à 21,3 milliards, dont 19,1 milliards pour les seules recettes publicitaires ( 19%).

Le futurisme ne rapporte pas

Les paris futuristes du groupe, qui recouvrent entre autres ses projets dans les voitures sans chauffeur ou la santé, restent, en revanche, déficitaires. Ils ont dégagé 185 millions de dollars de revenus ce trimestre, plus du double du montant enregistré un an plus tôt, mais leur perte d'exploitation s'est creusée, à 859 millions contre 660 millions au deuxième trimestre 2015. (afp/nxp)

Créé: 28.07.2016, 23h26

Articles en relation

Amazon teste ses drones de livraison

Royaume-Uni Amazon va mener une série de tests sur ses drones de livraison au Royaume-Uni. Plus...

Amazon va investir 3 milliards de dollars

Inde L'entreprise américaine de commerce en ligne voit dans le pays asiatique «un immense potentiel». Plus...

Amazon démarre 2016 en beauté

Résultats Le géant américain de la distribution en ligne est toujours dopé par ses services de cloud. Plus...

Amazon responsable des achats accidentels

Etats-Unis Les parents dont les enfants ont fait des achats à leur insu via les tablettes du géant californien seront remboursés. Plus...

Bruxelles suit de près les géants high-tech

Enquêtes Google, Amazon, Microsoft, Apple et Intel sont plus que jamais dans le collimateur de la Commission européenne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...