Apple sera-t-elle la première société à valoir 1000 milliards?

BourseLe sort de Wall Street dépend de celui de cinq groupes technologiques emmenés par Apple. Le fabricant d'iPhone vient de publier ses résultats.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rendu public cette nuit après la fermeture de la Bourse aux Etats-Unis, le bilan trimestriel d’Apple rappele le poids démesuré que représente aujourd’hui l’informatique à Wall Street.

Mais les résultats du géant à la pomme, d'abord. Ce dernier a admis un déclin inattendu de ses ventes d’iPhone ces trois derniers mois. Conséquence, le prix de l’ action Apple s'effritait légèrement – de -0,5% – mercredi à la mi-séance à New York. En Europe ses sous-traitants avaient déjà été touchés plus tôt dans la journée. Parmi eux, le suisse AMS, fabricant de capteurs optiques pour l’iPhone, a perdu 1,5% en Bourse.

Au-delà de cette faiblesse passagère, les comptes du groupe de Cupertino révèlent des coffres pleins à craquer: ils recelaient plus de 250 milliards de dollars – et en liquide, s'il vous plaît – au dernier pointage. De quoi racheter Nestlé et, avec la monnaie restante, de s’offrir une UBS dans la foulée. Ou, plus réaliste, de ne faire qu’une bouchée du fabricant américain de voitures à batterie Tesla – bagatelle à 50 milliards.

Cinq sociétés assurent le tiers du rendement aux Etats-Unis

La présence de ce trésor de guerre, qui enfle de mois en mois, permet surtout de mieux comprendre pourquoi les milieux financiers acceptent d’apposer une valeur de 800 milliards de dollars sur l’ensemble des actions du groupe créé par Steve Jobs, ce qui en fait la plus grosse entreprise cotée en Bourse.

Cette inflation est loin de se limiter à l’inventeur du Mac. La bourse américaine est aujourd’hui dominée par – dans l’ordre – Apple, Facebook, Amazon, Google et Microsoft. Ces cinq sociétés pèsent, à elles seules, près de 15% de l’indice S&P 500 – le métronome qui donne le rythme à tous les marchés financiers de la planète.

Ce n’est pas uniquement une question de taille, mais aussi de rapidité. Ainsi ces cinq poids lourds de la technologie – auxquels il faudrait rajouter Intel – ont contribué à près du tiers des plus-values affichées par l’indice S & P 500 cette année. Tous ceux dont la retraite dépend de près ou de loin des marchés boursiers, n’ont jamais été aussi étroitement liés au sort d’un Apple ou d’un Google. Pour le meilleur et le pire.

Le remake du duel entre Apple et Microsoft

«La démesure est telle que c’est maintenant la course pour savoir quelle sera la première société à atteindre les 1000 milliards de valeur boursière, Apple tient la corde», avertissait en début de semaine l’équipe dirigée par John Plassard chez Mirabaud Securities à Genève.

Ces derniers remarquent que Microsoft, tente également une échappée, la valeur de ses titres ayant touché vendredi dernier un nouveau record, après un gain de 12% en 2016. Il y a encore du chemin à faire pour que le fabricant de Windows atteigne les 1000 milliards cependant: pour cela, la valeur de ses actions devrait encore presque doubler.

Le duel Apple-Microsoft pourrait aussi être arbitré par un troisième acteur, Amazon, dont la valeur boursière a été multipliée par plus de deux fois et demie en l’espace de deux ans. «Il ne faut surtout pas minimiser cette concentration car elle est potentiellement dangereuse – si ces cinq sociétés ont radicalement dicté la tendance haussière de Wall Street, c’est aussi elles qui pourraient initier, un jour, la tendance inverse», préviennent les courtiers de Mirabaud.

Créé: 03.05.2017, 14h59

Articles en relation

Le dilemme d'Apple: que faire de tant d'argent?

Etats-Unis Le succès d'Apple et de l'iPhone ont permis au groupe de se retrouver assis sur une montagne de plus de 250 milliards de dollars de cash. Plus...

Les résultats trimestriels d'Apple déçoivent

Etats-Unis Malgré un bénéfice net en hausse, le chiffre d'affaires d'Apple au 2e trimestre ainsi que les ventes d'iPhone déçoivent. Plus...

Le projet secret d'Apple autour du diabète

Santé La marque à la pomme travaille sur une nouvelle technologie via des capteurs pour améliorer le suivi de la maladie. Plus...

Le trésor caché des 50 plus grands groupes US

Évasion fiscale Apple, Microsoft et consorts stockent quelque 1600 milliards de dollars dans des paradis fiscaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.