Le banquier Guy Lachapelle présidera Raiffeisen

BanquesLe nouveau président pourra compter sur le soutien de quatre nouveaux administrateurs.

Guy Lachapelle, le nouveau président de Raiffeisen.

Guy Lachapelle, le nouveau président de Raiffeisen. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après des mois de recherche intense et une présidence reprise au pied levé par Pascal Gantenbein, suite au départ de Johannes Rüegg-Stürm dans le sillage de l’affaire Pierin Vincenz, Raiffeisen s’apprête à franchir une étape importante.

Dès le 22 octobre, la banque passera sous la présidence de Guy Lachapelle. Banquier expérimenté âgé de 57 ans, ce juriste de formation est, depuis 2013, en charge du destin de la Banque Cantonale de Bâle. Son arrivée devrait apporter un peu de souffle à la troisième banque de Suisse dont la gouvernance est en crise depuis la chute de Pierin Vincenz, l’ex-CEO soupçonné d’enrichissement personnel lors du rachat d’Aduno (une société dont il était actionnaire) par Raiffeisen. C’est ce scandale qui a d’ailleurs poussé son successeur, Patrik Gisel, à prendre à son tour la porte. Sans être à ce jour remis en cause d’un point de vue juridique, l’ex-patron avait jugé sa situation intenable.

En plus d’être parvenu à se trouver un nouveau président, l’établissement bancaire pourra prochainement compter sur le soutien de quatre nouveaux administrateurs: l’avocate zurichoise Karin Valenzano Rossi, le spécialiste du numérique Andrej Golob, le banquier Thomas A. Müller ainsi que l’administrateur Beat Schwab.

Les quatre auront la lourde tâche de permettre à la banque de tourner la page du scandale Vincenz et de remettre Raiffeisen sur pied en épaulant leur nouveau président. «Je me sens prêt à assumer la présidence d’une organisation sur le point de prendre d’importantes décisions.» Et parmi elles, la plus importante sera de se trouver un nouveau CEO.

La prochaine date importante pour la banque est agendée au 10 novembre 2018, jour de l’assemblée extraordinaire des délégués. Ces derniers auront alors pour tâche principale de valider le choix pris par leur direction. À cette occasion, Bruno Gehrig – l’homme d’affaires chargé d’enquêter pour déterminer si irrégularités il y a eu lors des prises de participation de Raiffeisen sous le règne de Pierin Vincenz – livrera également les principales conclusions de ses recherches menées en collaboration avec le cabinet d’affaires Homburger. «L’enquête avance comme prévu. Après la présentation des principaux résultats lors de l’assemblée extraordinaire des délégués, un rapport complet sera transmis au conseil d’administration à la fin de l’année», précisait à la fin d’août dans nos pages Philippe Thévoz, porte-parole de la banque. (24 heures)

Créé: 14.09.2018, 19h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...