Le bénéfice du Groupe E a chuté de 45% en un an

EnergieLe bénéfice net du producteur et distributeur d'électricité fribourgo-neuchâtelois a fortement fléchi en 2011.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Groupe E a vu l’an dernier son résultat net chuter de 45% à 36 millions de francs. Le chiffre d’affaires consolidé du producteur et distributeur d’électricité fribourgo-neuchâtelois s’est inscrit quant à lui à 857 millions, en hausse de 9,8% sur un an.

Le bénéfice net a baissé en raison de certaines participations du groupe, notamment celle dans EOS Holding, a indiqué mardi le premier distributeur d’électricité en Suisse romande. Au plan opérationnel, l’EBITDA a fléchi de 12,4% au regard de 2010 à 147 millions de francs.

Les difficultés rencontrées par Alpiq, détenu à hauteur de 7% via la société EOS Holding, péjorent sévèrement les résultats, souligne le communiqué. Au final, les gains sur les participations ont reculé de 29 millions de francs.

Production propre en baisse

La production d’électricité a diminué l’an passé de 11% en raison des faibles précipitations, précise le Groupe E, qui a ainsi produit 1330 GWh à partir de ses propres centrales. Celles-ci assurent 45% de la consommation de ses clients. Cette situation a nécessité des achats supplémentaires pour couvrir les besoins.

Les ventes aux clients finaux et partenaires dans les cantons de Fribourg, Neuchâtel et Vaud se présentent en très léger retrait sur un an. Car la météo plutôt douce en 2011 a eu pour effet de réduire la consommation des ménages privés.

En revanche, le segment des entreprises s’est étoffé et les ventes ont bondi de 41% pour atteindre 3166 GWh. Cap sur les énergies renouvelables Le Groupe E a encore renforcé l’an passé ses activités en matière d’énergies renouvelables. Au travers de sa filiale Groupe E Greenwatt, il a notamment investi dans la plus grande centrale solaire fribourgeoise à Châtel-Saint-Denis, sur la toiture de la firme Swisspor.

Par ailleurs, une demande de permis de construire vient d’être déposée pour une centrale énergétique à gaz à Cornaux (NE), d’un investissement de 450 millions de francs.

L’exercice sous revue aura encore été marqué par l’inauguration en septembre du nouveau siège social à Granges-Paccot, aux portes de Fribourg. Quant au patron Philippe Virdis, depuis douze ans à la tête de l’entreprise, il passera le témoin à Dominique Gachoud au 1er juillet 2012. (ats/nxp)

Créé: 29.05.2012, 11h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.