Le bénéfice de Schindler subit une légère baisse

Ascenseurs Par rapport à la même période de 2011, le bénéfice consolidé au 1er semestre 2012 du fabricant lucernois d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques s'inscrit en léger repli de 2,6%.

Schindler est le deuxième plus grand fabricant mondial d'ascenseurs et escaliers roulants.

Schindler est le deuxième plus grand fabricant mondial d'ascenseurs et escaliers roulants. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Conséquence d’un gain unique encaissé l’an passé, Schindler a bouclé le 1er semestre 2012 sur un bénéfice net en léger repli de 2,6% à 339 millions de francs. Le fabricant lucernois d’ascenseurs et escaliers mécaniques n’en a pas moins poursuivi sa croissance avec des commandes et des ventes en hausse.

Sans tenir compte d’un gain unique de 35 millions engrangé après l’externalisation du distributeur de matériel informatique ALSO, lequel a fusionné avec son concurrent allemand Actebis, le bénéfice net a progressé en l’espace d’un an de 8,3%, a précisé mardi l’entreprise établie à Ebikon. Le résultat d’exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) s’est étoffé de 6,9% à 464 millions.

Le chiffre d’affaires s’est pour sa part hissé à 3,97 milliards de francs, 4,3% de plus qu’à fin juin 2011. Hors effets de change, la croissance des ventes s’est inscrite à 6,4%. Les entrées de commandes ont gagné 7,1% (9,2% en devises locales) à 4,54 milliards de francs. A fin juin, le carnet d’ordres s’établissait à 7,23 milliards, en hausse de 12,3% par rapport à l’issue de l’année 2011.

Si le chiffre d’affaires et l’EBIT ont correspondu aux attentes des analystes, le bénéfice net et les entrées de commandes se sont eux révélés supérieurs à leurs prévisions. A l’ouverture de la Bourse suisse, le titre Schindler gagnait 0,26% à 115,70 francs, l’indice élargi Swiss Performance Index (SPI) s’appréciant dans le même temps de 0,28% à 5991,76 points.

Gamme élargie en Chine

Sur la période sous revue, le numéro deux mondial des ascenseurs et escaliers roulants derrière l’américain Otis a tiré profit d’une demande mondiale demeurant bonne. Malgré des évolutions contrastées, toutes les régions ont contribué à l’évolution des affaires, l’Asie enregistrant la plus forte croissance des ventes, devant les Amériques.

Au cours du seul 2e trimestre, les entrées de commandes se sont même accélérées, après un bon début d’année. Se chiffrant à 2,34 milliards de francs, elles ont crû de 8,8% en variation annuelle. Trois mois auparavant, elles avaient atteint 2,19 milliards, en progrès de 5,4%.

D’avril à fin juin, les ventes ont quant à elles augmenté de 5,5% à 2,07 milliards de francs. Durant le semestre sous revue, l’entreprise lucernoise a notamment tiré profit de l’élargissement de sa palette de produits avec la commercialisation de deux modèles en Chine.

Au rang des projets importants, Schindler mentionne entre autres avoir décroché un contrat pour l’installation de 106 ascenseurs dans le nouveau quartier de Barangaroo South, dans le port de Sydney. L’entreprise va également équiper avec 25 ascenseurs le gratte-ciel World One à Mumbai, lequel représentera avec ses 450 mètres de hauteur la plus haute tour d’habitation du monde.

Optimisme de mise

Pour l’ensemble de l’exercice, Schindler, qui emploie au total près de 44’400 salariés, se veut optimiste à la faveur d’un carnet de commandes bien rempli et des progrès intervenus dans ses efforts de rationalisation. Malgré une évolution défavorable en matière de prix et de coûts, le groupe table sur un bénéfice net approchant les 700 millions de francs, contre 611 millions en 2011. (ats/nxp)

Créé: 14.08.2012, 09h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.