Le bénéfice de Syngenta recule

AgrochimieLe bénéfice net du groupe agrochimique bâlois Syngenta a reculé de 5% au premier semestre 2013. Ses ventes ont en revanche progressé de 2%.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe agrochimique bâlois Syngenta a vu son bénéfice net reculer de 5% à 1,41 milliard de dollars (1,3 milliard de francs) au premier semestre 2013 par rapport à la même période de l’année précédente. Ses ventes ont en revanche progressé de 2%, s’établissant à 8,39 milliards de dollars.

Les ventes corrigées des revenus exceptionnels générés en 2012 par un insecticide ont augmenté de 7%. «Cela malgré une météo défavorable et des plantations tardives dans l’hémisphère nord», s’est réjoui le directeur général de Syngenta Mike Mack dans un communiqué publié mercredi.

Le bénéfice d’exploitation recule de 2% par rapport au premier semestre 2012 à 1,79 milliard de dollars. Le résultat EBITDA s’est lui inscrit à 2,18 milliards de dollars, en baisse de 3%. La marge afférente s’est réduite à 26,2%, contre 28% un an plus tôt.

Lors d’un entretien avec l’agence AWP, John Ramsey, directeur financier du groupe, a confirmé vouloir réaliser cette année encore une progression de 8%, correspondant à la marque d’étape fixée dans son plan de marche à l’horizon 2020. Cette croissance devrait déboucher sur un chiffre d’affaires annuel de 25 milliards de dollars.

Analystes déçus

Les chiffres communiqués par Syngenta se révèlent inférieurs aux attentes des analystes. Le consensus AWP tablait sur un chiffre d’affaires compris entre 8,44 et 8,75 milliards de dollars. Il plaçait également l’EBITDA entre 2,21 et 2,37 milliards et le bénéfice net dans une fourchette entre 1,40 et 1,52 milliard.

Vers 11h00, l’action Syngenta à la Bourse suisse perdait 3,65% à 372,30 francs, en légère reprise par rapport à son plus bas du jour de 369,30 francs. Dans le même temps, l’indice SMI évoluait clairement en zone positive.

La région Europe, Afrique et Moyen-Orient a enregistré une croissance des ventes de 5% à 3,17 milliards de dollars. L’Amérique latine affiche une hausse de 13% à 1,17 milliard et la région Asie-Pacifique une progression de 6% à 1,06 milliard. L’Amérique du Nord a en revanche reculé de 5%, à 2,63 milliards.

Marchés émergents visés

«Sur les marchés émergents, nous continuons à rechercher des possibilités de développement visant à étendre l’éventail des technologies proposées aux agriculteurs, explique M. Mack. »L’Afrique représente une opportunité majeure à cet égard«.

En considérant les activités, le secteur de la protection des cultures a réalisé un chiffre d’affaires de 6,01 milliards de dollars, en hausse de 6%. L’unité liée aux semences a elle reculé de 6%, à 2,05 milliard. La division pelouse et jardins a vu ses ventes baisser de 14%, à 366 millions.

Hausse des ventes attendue

Au second semestre, le géant bâlois table sur une accélération de la croissance sous-jacente de ses ventes, compte tenu des perspectives offertes par l’Amérique latine et la région Asie-Pacifique. En Amérique latine, les prix élevés des matières premières vont notamment pousser les agriculteurs à investir dans le soja.

Pour l’ensemble de l’exercice en cours, le patron du géant bâlois estime que le groupe est en bonne voie de réaliser une croissance des ventes en phase avec son objectif à long terme. »Nous pensons également pouvoir accroître notre bénéfice sous-jacent et générer un cash-flow substantiel«, a-t-il précisé. (ats/nxp)

Créé: 24.07.2013, 09h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...