Passer au contenu principal

TélécomsBlackBerry veut reconquérir le marché suisse

La firme canadienne lance vendredi son nouveau téléphone portable Keyone, qui se pare notamment d'un clavier physique et d'une autonomie accrue.

Le Keyone est le premier téléphone portable de BlackBerry fabriqué par le chinois TCL, auquel la société canadienne fournit les logiciels.
Le Keyone est le premier téléphone portable de BlackBerry fabriqué par le chinois TCL, auquel la société canadienne fournit les logiciels.
DR/Twitter

Après avoir souffert ces dernières années de la concurrence de Samsung et d'Apple, BlackBerry compte revenir dans la course. Elle se fixe des objectifs de ventes ambitieux, a indiqué jeudi à l'agence d'information financière awp François Mahieu, directeur général pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique de BlackBerry Mobile.

«Notre objectif de vente avec le Keyone se chiffre en millions d'unités au niveau mondial», a indiqué François Mahieu lors d'une interview à Zurich. Pour le responsable de BlackBerry Mobile, une division du chinois TCL Communication depuis décembre 2016, l'objectif d'ici la fin de l'année est de «faire partie du top cinq des téléphones portables de cette catégorie en Suisse».

«Nous avons encore du travail à faire, mais nous sommes sur la bonne voie depuis la présentation en février du produit à Barcelone (au Congrès du mobile). La distribution ne doit pas être confidentielle, mais visible, d'où la coopération avec Digitec», le portail d'e-commerce du géant Migros.

Plébiscitée par la clientèle professionnelle, «la Suisse est un marché très important pour nous, car il y a ici de nombreuses multinationales qui sont notre cible privilégiée», a expliqué M. Mahieu.

Partenariat à long terme

Le responsable a cependant souligné que «le marché de l'entreprise a beaucoup changé, les sociétés donnant désormais le choix à leurs salariés en matière de téléphones portables», alors qu'auparavant les employés avaient un choix limité.

«Nous avons mis le focus sur la Suisse, car il y a énormément d'utilisateurs BlackBerry dans ce pays. Les précommandes depuis fin avril sur Digitec ont montré que les utilisateurs helvétiques avaient un intérêt très fort pour ce produit».

Le Keyone est le premier téléphone portable de BlackBerry fabriqué par le chinois TCL, auquel la société canadienne fournit les logiciels. «Le focus de BlackBerry est désormais sur les logiciels et celui de TCL sur la fabrication des portables. Un accord sur le très long terme a été conclu entre les deux sociétés, qui débouchera sur de nombreux autres produits Blackberry», a précisé François Mahieu. La marque BlackBerry est quant à elle préservée.

Clavier physique

Après les mobiles DTEK 60 et 50, le Keyone renoue avec le clavier physique, l'apanage des anciens modèles. Il ne s'agit cependant pas d'un retour en arrière, selon M. Mahieu. Les touches sont programmables et servent à débloquer l'appareil ainsi qu'à la navigation sur l'écran.

Outre l'autonomie, annoncée à «au moins» 26 heures en communication avec une utilisation intensive voix et données, le nouveau modèle phare de la marque est doté du système d'exploitation (OS) Android de Google. Selon M. Mahieu, «les prochains produits qui arriveront sur le marché, y compris le Keyone, seront tous sous Android», signant de facto la fin de l'OS propre à BlackBerry.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.