Bombardier restructure et biffe des postes

AllemagneLa filiale du constructeur ferroviaire veut supprimer un quart de ses effectifs en Allemagne.

Des réductions d'effectifs chez Bombardier sont réparties sur toutes les usines en Allemagne.

Des réductions d'effectifs chez Bombardier sont réparties sur toutes les usines en Allemagne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La filiale allemande de Bombardier a annoncé jeudi vouloir supprimer jusqu'à 2200 postes d'ici 2020. Cette restructuration fait partie d'un plan visant à repositionner l'entreprise en position difficile.

A la suite d'une réunion du conseil de surveillance réunissant représentants de salariés et de la direction, une stratégie a été adoptée qui «pose les jalons pour plus d'efficience et de compétitivité chez Bombardier en Allemagne», a déclaré le président de cette instance, Wolfgang Tölsner, cité dans un communiqué.

Le plan de réorganisation du groupe canadien, également présent dans l'aéronautique, s'accompagne d'investissements sur l'ensemble des sept sites de production du pays, pour un montant pouvant atteindre 70 millions d'euros (75,8 millions de francs) et s'étalant jusqu'en 2019.

Il prévoit également des réductions d'effectifs, réparties sur toutes les usines. Les villes de Görlitz (Saxe) et Hennigsdorf (Brandebourg), toutes deux situées dans la partie orientale du pays, seront les plus touchées.

Pas de licenciements secs

Il n'est pas prévu de recourir à des licenciements secs, précise l'entreprise. Parmi les 2200 personnes susceptibles d'être touchées se trouvent 700 intérimaires. Pour rappel, le 8 juin, le fabricant canadien de matériel ferroviaire annonçait déjà vouloir supprimer, par étapes d'ici à la fin 2018 environ 650 emplois en Suisse, dont près de 500 postes temporaires.

Pourparlers avec Siemens

Fait plutôt rare en pareille circonstance, le ministère allemand de l'Economie a réagi jeudi par la voix de son secrétaire d'Etat Matthias Machnig. Celui-ci a vu dans les annonces de Bombardier «de bons signaux au vu de la situation de départ», mais qui doivent «être concrétisés dans les faits».

L'agence Bloomberg a par ailleurs rapporté, en citant sur des sources proches du dossier, que le conglomérat allemand Siemens et Bombardier sont en pourparlers pour créer deux sociétés communes dans le secteur ferroviaire. L'une serait active dans le matériel roulant, l'autre dans la signalisation.

En Allemagne, Bombardier assemble des engins ferroviaires allant du métro urbain au train à grande vitesse. Plus de la moitié de la production est exportée. (ats/nxp)

Créé: 29.06.2017, 18h28

Articles en relation

Unia rencontrera la direction de Bombardier

Suisse Jeudi, le constructeur Bombardier a annoncé la suppression de 650 postes de travail. Plus...

Bombardier va supprimer 650 places de travail

Suisse Le groupe canadien va licencier du personnel, notamment à Villeneuve et Zurich, d'ici à fin 2018. La plupart des emplois concernés sont des postes temporaires. Plus...

Les futurs trams de Bombardier sont contestés

Canton de Zurich L'achat de 70 nouveaux trams pour un montant de 358 millions de francs se décidera donc devant le tribunal administratif. Plus...

Bombardier veut biffer 62 emplois cette année

Emploi La réduction d'effectif concerne l'ensemble des sites helvétiques, à savoir Zurich, Villeneuve (VD) et Winterthour (ZH). Plus...

Bombardier supprime 7000 postes

Canada En profonde restructuration, le groupe aéronautique canadien, a annoncé mercredi qu'il allait supprimer environ 7000 postes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.