Brady Dougan fait grincer des dents au Credit Suisse

BanquesL'ex-directeur général va créer un établissement qui pourrait concurrencer frontalement son ancien employeur aux Etats-Unis.

Brady Dougan est de retour à Wall Street, avec des milliards de dollars en provenance du Proche et du Moyen-Orient.

Brady Dougan est de retour à Wall Street, avec des milliards de dollars en provenance du Proche et du Moyen-Orient. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Brady Dougan est de retour à Wall Street et dans le métier qu'il affectionne: celui de banquier d'investissement. Mais l'ancien homme fort du Credit Suisse a décidé de marcher sur les plates-bandes de son ancien employeur en lançant sa propre banque d'affaires, comme le révèle le Wall Street Journal.

L'établissement devrait voir le jour au début 2017 et il disposera de capitaux à hauteur de trois milliards de dollars, fournis principalement par le syndicat bancaire Scepter qui réunit des fortunes de riches familles du Proche-Orient et des fonds souverains. Il devrait donc entrer en concurrence frontale outre-Atlantique avec son ancien employeur, souligne le site InsideParadeplatz.

Un bilan mitigé

Brady Dougan dispose de solides réseaux tant au Proche qu'au Moyen-Orient. C'est en effet en faisant appel aux fonds du groupe Olayan et à la famille royale qatarie qu'il avait pu éviter de faire appel à la BNS au plus fort de la crise financière de 2008. Contrairement à UBS, comme il aimait le mentionner à l'époque où il dirigeait Credit Suisse.

Mais d'autres ne manquent pas de rappeler que l'Américain a soutenu à bout de bras la banque d'affaires de Credit Suisse, son enfant chéri, en dépit de la régulation croissante et des exigences toujours plus élevées en capitaux. Ce qui avait par la suite obligé son successeur Tidjane Thiam à redimensionner ce secteur.

Des bonis à rembourser?

Le retour de Brady Dougan avec les milliards qu'il a réunis a fait sensation à Wall Street, où, en dépit de la situation du Credit Suisse, il bénéficie toujours d'une aura certaine, a rappelé le site Finews. Nul ne sait pour le moment quels seront les secteurs d'investissement que le banquier américain va choisir.

Son retour déplaît toutefois en Suisse où de nombreuses personnes n'ont pas oublié que l'ancien directeur a reçu plus de 150 millions de francs d'émoluments pour ses années à la tête du Credit Suisse. Elles demandent désormais à ce que la banque examine la possibilité de forcer Brady Dougan à rembourser les bonis perçus. Et de suivre l'exemple de Deutsche Bank qui envisage de porter plainte contre certains de ses anciens responsables pour la politique d'investissements risquée qu'ils ont menée. (nxp)

Créé: 24.11.2016, 10h45

Articles en relation

Credit Suisse n'a pas besoin de lever de capitaux

Banques Tidjane Thiam, patron du N°2 bancaire helvétique estime que sa banque n'aura pas besoin d'augmenter son capital. Plus...

Credit Suisse: Tidjane Thiam entre en fonction

Banque Le Franco-Ivoirien succède à la tête de Credit Suisse à Brady Dougan, lequel a quitté mardi le numéro deux bancaire helvétique. Plus...

Credit Suisse: Brady Dougan défend son héritage

Banque Brady Dougan va quitter le Credit Suisse à fin juin. Selon lui, une entreprise doit être gérée de façon conservatrice afin de ne dépendre de personne et «certainement pas du contribuable». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.