Le chiffre d'affaires de Sunrise en diminution

TélécomsNuméro deux sur le marché suisse, Sunrise a vu son chiffre d'affaires se replier de 4,5% au 1er trimestre 2013. Le nombre total de ses clients s'est également érodé, à 2,96 millions contre 2,99 millions un an plus tôt.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'opérateur téléphonique Sunrise, numéro deux sur le marché suisse, a vu son chiffre d'affaires se replier de 4,5% au 1er trimestre par rapport à la même période de 2012 à 487 millions de francs. Son résultat opérationnel brut (EBITDA) s'est contracté de 7,1% à 141 millions.

Le nombre total de ses clients s'est également érodé, à 2,96 millions contre 2,99 millions un an plus tôt. Sunrise attribue jeudi dans un communiqué la baisse de ses résultats à un environnement de marché plus difficile qui a notamment entraîné des réductions de prix dans son portefeuille tarifaire.

Pour comparaison, le numéro un suisse des télécommunications Swisscom, majoritairement (56,9%) en mains de la Confédération, a enregistré au 1er trimestre un recul sur un an de son chiffre d'affaires de 2,4% à 2,73 milliards de francs, et un EBITDA en baisse de 6,1% à 1,03 milliard. Le numéro trois du secteur Orange présentera ses chiffres trimestriels mardi prochain.

Dans le détail, Sunrise a essuyé durent le trimestre sous revue une baisse de 4,3% par rapport à janvier-mars 2012 de son chiffre d'affaires dans la téléphonie mobile, à 304 millions de francs. Dans la téléphonie fixe, il a chuté de 8,6% à 135 millions. Les services internet affichent par contre une croissance, de 8,1% à 48 millions.

Sunrise relève en marge de ses résultats avoir investi 38,8 millions de francs au 1er trimestre pour le déploiement de son infrastructure fixe et mobile. L'opérateur ajoute qu'il prévoit d'investir au cours des deux prochaines années «plus de 500 millions» dans son infrastructure réseau, en se focalisant notamment sur l'amélioration dans le domaine du mobile.

Dégraissage dans la téléphonie

A l'instar de ses concurrents, Sunrise redimensionne ses effectifs. Il a annoncé en octobre dernier 140 emplois licenciements, ou 7% de son effectif, ainsi réduit à 1685 personnes et 89 apprenants. Ils sont venus s'ajouter à une centaine de départs naturels ou à la retraite. Fin juin 2012, l'opérateur en mains du fonds britannique CVC Capital Partners comptait encore quelque 2000 postes en équivalents plein temps, apprentis compris.

Orange Suisse, repris pour sa part après sa séparation de son ex-maison mère France Telecom par un autre fonds britannique, Apax Partners, a pour sa part annoncé en février dernier la suppression de jusqu'à 140 de ses 1100 emplois.

Quant à Swisscom, qui affichait à la fin du 3e trimestre 2012 au total 16'415 emplois, il avait fait état - en octobre dernier comme Sunrise - de son intention d'en supprimer 400 dans la téléphonie, mais d'en créer parallèlement 300 dans d'autres secteurs. (ats/nxp)

Créé: 23.05.2013, 10h07

Articles en relation

Sunrise va fermer son centre d'appels de Bienne

Télécoms Une trentaine de postes seraient concernés par la fermeture du centre, prévue au 30 septembre. Plus...

Sunrise investit un demi milliard de francs en infrastructures

Télécoms Le numéro deux suisse des télécoms compte investir cette année et la suivante un demi milliard de francs en infrastructures. La plus grande part est destinée au réseau de téléphonie mobile. Plus...

Sunrise passe les 2 milliards de chiffre d'affaires

Bilan 2012 Le numéro deux suisse des télécoms a vu son excédent opérationnel (EBITDA) progresser de 3,9%, au regard de 2011, à 631,1 millions de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.