Credit Suisse bloque des comptes américains

SuisseLa banque a pris cette décision pour prouver sa bonne foi à la justice américaine et éviter des conséquences douloureuses.

Credit Suisse a préféré prendre les devants pour éviter les foudres de la justice américaine.

Credit Suisse a préféré prendre les devants pour éviter les foudres de la justice américaine. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Credit Suisse a bloqué des dizaines de comptes de citoyens américains, ne sachant pas si ces dépôts ont servi à échapper au fisc américain, a découvert l'agence Bloomberg qui cite des sources dans la banque.

L'établissement a lancé des procédures internes pour identifier les clients en question. Un groupe aurait été mis sur pied afin d'autoriser toute activité clientèle sur ces comptes. Credit Suisse n'a pas voulu commenter.

La banque redoute de se retrouver à nouveau devant la justice américaine. Elle avait dû payer en mai 2014 une amende de 2,6 milliards de dollars pour avoir incité des contribuables américains à ouvrir des comptes secrets en Suisse.

Mauvais calendrier

Credit Suisse s'est retrouvé sous les feux de la rampe depuis quelques jours aux Etats-Unis pour avoir négligé d'informer les autorités américaines d'actifs de 200 millions de dollars détenus par un citoyen américain. Dan Horsky, un professeur d'économie retraité de la prestigieuse université new-yorkaine de Rochester a plaidé coupable au début novembre.

Ces deux affaires tombent mal pour l'établissement qui cherche à se débarrasser de la tutelle de Neil Barofsky, mise en place dans le cadre de l'accord de mai 2014. L'avocat mandaté par le Department of Financial Services (DFS) de New York, qui aurait dû quitter ses bureaux de la Bahnhofstrasse à l'automne, a vu son mandat prolongé. (nxp)

Créé: 02.12.2016, 08h26

Articles en relation

Credit Suisse a dégringolé sur un an

Banques Le bénéfice net attribuable aux actionnaires a chuté à 41 millions de francs, contre 779 millions un an plus tôt. Plus...

Credit Suisse garderait son cerbère

Etats-Unis L'avocat Neil Barofsky, chargé de surveiller les activités de la banque, avait un mandat jusqu'en octobre. Mais il pourrait rester plus longtemps. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.