Economiesuisse veut des modèles fiscaux inattaquables

EntreprisesEconomiesuisse exige «rapidement» une «vaste réforme de la fiscalité des entreprises» en Suisse. La faîtière estime que le maintien du statu quo actuel est quasi suicidaire.

Economiesuisse exige une vaste réforme de la fiscalité des entreprises avant que d'y être obligée par Bruxelles.

Economiesuisse exige une vaste réforme de la fiscalité des entreprises avant que d'y être obligée par Bruxelles. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Eviter «une escalade» des pressions venues de l'étranger et «préserver l'attractivité de la place économique suisse». Tel est l'objectif d'Economiesuisse, qui exige sans tarder une vaste réforme de la fiscalité des entreprises. Le statu quo «nous coûterait cher», estime l'organisation faîtière.

La Suisse «doit agir rapidement et de manière politiquement déterminée en fixant une feuille de route contraignante». Le but est de mettre en place «des modèles fiscaux non attaquables à l'échelle internationale» et de baisser les taux d'imposition, indique ce lundi economiesuisse.

Statu quo suicidaire

Le maintien du statu quo «conduirait inévitablement à la suppression des régimes fiscaux spéciaux des cantons». Cela provoquerait «un exode d'entreprises et un transfert progressif d'activités centrales des entreprises vers des sites concurrents étrangers», selon l'étude présentée lundi par l'organisation faîtière.

Pour economiesuisse, le statu quo provoquerait une baisse des recettes fiscales de 3,7 milliards de francs. Avec les réformes proposées par l'organisation, le recul serait au pire de 3 milliards, voire nul grâce à de nouvelles recettes fiscales.

Chouchouter les multinationales

Economiesuisse propose pour les cantons et la Confédération une réduction du taux d'imposition des bénéfices et des réglementations spéciales pour les multinationales. Il ne s'agit en aucun cas de limiter la concurrence fiscale intercantonale: ce n'est «ni nécessaire, ni souhaitable», souligne l'organisation.

La Confédération devrait aussi soutenir les réformes fiscales cantonales en augmentant la part des cantons à l'impôt fédéral direct. Il s'agirait également de procéder à des ajustements dans le cadre de la péréquation financière fédérale. (ats/nxp)

Créé: 03.06.2013, 12h46

Articles en relation

La Suisse va recenser les cadeaux fiscaux des autres pays

Impôts La Suisse n'a pas le monopole des cadeaux fiscaux. D'autres pays en font aussi, plus discrètement et tout en critiquant pour cela la Confédération. Lasse d'être sur la sellette, Berne va s'intéresser à ce qui se fait ailleurs. Plus...

«Les étrangers doivent payer plus d'impôts»

Immigration L'immigration en Suisse est trop élevée, estime Reiner Eichenberger, de l'Université de Fribourg. Pour la maîtriser, l'économiste propose de taxer davantage les étrangers. Au profit des Suisses. Plus...

Nick Hayek: «Economiesuisse n'a plus de crédibilité»

Polémique Le CEO de Swatch se montre très critique au sujet d'economiesuisse, notamment quant à son attitude dans le dossier du «Swiss made». Plus...

Economiesuisse voit le prix de l'essence à 5 francs le litre

Energie et environnement Le président de l'association patronale n'exclut pas une flambée des prix des carburants dans le sillage de la réforme fiscale écologique que doit piloter Eveline Widmer-Schlumpf. Plus...

Economiesuisse fait son autocritique après la votation

Initiative Minder Dans un communiqué diffusé mardi, economiesuisse indique vouloir collaborer «de manière constructive à la mise en oeuvre aussi fidèle et praticable que possible» de l'initiative contre les rémunérations abusives approuvée par le peuple. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.