Passer au contenu principal

Gategroup confronté à la fronde d'un actionnaire

Un fonds spéculatif qui détient un peu plus de 7% de parts dans le fournisseur zurichois de services à bord exige des changements importants au conseil d'administration.

Gategroup publiera ses résultats annuels le 12 mars.
Gategroup publiera ses résultats annuels le 12 mars.
Keystone

Gategroup doit affronter la fronde d'un actionnaire.

RBR European Long Short Master Fund, un fonds spéculatif basé dans les îles Caïmans qui a pris une participation de 7,5% dans le fournisseur zurichois de services à bord, réclame le remplacement de plusieurs administrateurs lors de la prochaine assemblée générale.

RBR propose l'élection de Gerard von Kesteren, Heinz Robert Köhli, Frederick Reid et Tommy Tan ainsi que d'un cinquième candidat pas encore confirmé au conseil d'administration. Gerard van Kesteren, ancien directeur des finances de Kühne Nagel, est proposé au poste de président, selon un communiqué publié lundi.

Le fonds spéculatif s'oppose à la réélection des administrateurs actuels Andreas Schmid, Neil Brown, Brian Larcombe et Anthonie Stal. Il veut également faire élire trois de ses candidats au comité de rémunération.

Gategroup a pris connaissance de ces demandes et réagira lors de la publication de ses résultats annuels le 12 mars. Avant ces demandes, RBR avait déjà proposé plusieurs noms pour le conseil d'administration du groupe zurichois, ancienne filiale de Swissair.

Il avait soumis des candidats pour les postes récemment repourvus de directeur général et chef des finances, demandant de réexaminer ces nominations.

Prise de contrôle hostile

Les négociations avec RBR, actionnaire minoritaire, n'ont toutefois pas abouti. La demande du fonds est une tentative «de prise de contrôle total du conseil d'administration», souligne Gategroup dans son communiqué.

RBR refuse tout compromis avec le conseil d'administration qui ne lui donnerait pas le contrôle du groupe, alors que le fonds spéculatif, allié avec un autre hedge fund, ne détient qu'une part de 11,7% de l'entreprise.

Le conseil d'administration est en train de finaliser son processus de sélection d'administrateurs pour l'assemblée générale 2015. Il soumettra ses propositions d'ici le 12 mars au plus tard.

Le titre Gategroup évoluait dans le rouge ce lundi2 mars à la Bourse suisse. La tentative de prise de contrôle intégrale du conseil d'administration, avec moins de 12% du capital, est jugée plutôt gourmande par Vontobel.

Nouveau directeur général

D'autant que le futur directeur général Xavier Rossinyol, qui doit prendre ses fonctions à la fin du mois, constitue également un atout de choix pour Gategroup. C'est notamment sous sa houlette que Dufry a affiché une croissance robuste, rappelle la banque privée.

Gategroup ne tombera pas les armes sans se battre, selon la Banque cantonale de Zurich (BCZ). La solution est désormais entre les mains des actionnaires, au sein desquels le fonds caïmanais entend se frayer une place toujours plus prépondérante.

Toujours en restructuration, Gategroup a quasi triplé son bénéfice net après neuf mois en 2014 à 30,6 millions de francs. Conséquence des désengagements et des effets de change, le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 1,2% à 2,25 milliards.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.