Dans de grandes entreprises, les salaires sont stratosphériques

Initiative 1:12Les salaires de la direction dans les entreprises sont la première cible de l'initiative 1:12. Selon Travailsuisse, le rapport salarial de certains patrons de grandes entreprises avec leurs employés les moins rémunérés dépassent le rapport de 1:100 depuis 2006.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les directeurs et les présidents des principaux groupes en Suisse le reconnaissent: certaines rémunérations en cours dans le passé ne sont actuellement plus possibles. Comme les dizaines de millions reçus en 2010 par Brady Dougan, directeur général de Credit Suisse.

Les opposants à l'initiative 1:12 n'ont de cesse de répéter que ces salaires sont l'exception mais Travailsuisse le montre: les plus importantes entreprises se montrent très généreuses avec leurs directeurs et présidents, et ce depuis des années, comme l'explique le Tages Anzeiger

1,3 milliard de salaires en 2010

Que ce soit UBS, Credit Suisse, Zurich, Novartis, Nestlé ou Roche, le rapport salarial avec leurs employés les moins rémunérés dépassent le rapport de 1:100 depuis 2006. A noter que l'inflation salariale tend à se tasser depuis 2009.

Ils ne sont pas les seuls, puisque d'autres groupes comme Swatch, Lonza, Clariant, ABB ou encore Lindt & Sprüngli font de même. Et peu importe les pertes, les recapitalisations ou les chutes du cours de l'action. Qui se rappelle que le titre d'UBS valait autrefois 70 francs?

La Fondation Ethos avait calculé que les rémunérations de la direction et de la présidence des 48 entreprises cotées en Suisse représentaient 1,3 milliard de francs en 2010. Les directeurs recevaient en moyenne 3 millions contre 2,4 millions pour les présidents. La fondation déplorait également que la part des rémunérations variables sous forme de programme de participation sans critère de performance restait élevée.

L'initiative «1:12», c'est quoi exactement? Explications

Créé: 15.11.2013, 15h04

Articles en relation

Brady Dougan: «L’Etat n'aura plus à sauver des banques»

Credit Suisse Le directeur général du Credit Suisse estime que le temps d'une pause est venu quant aux exigences politiques de fonds propres. La BNS a requis la veille de la BCZ une augmentation en ce sens. Plus...

Le patron de Credit Suisse veut rééquilibrer les salaires

Banques Brady Dougan, le patron de Credit Suisse, veut adapter la structure de ses rémunérations en vue d'équilibrer la part dévolue aux actionnaires. Plus...

Le patron du Credit Suisse a empoché 8 millions

Rémunération Le directeur général du Credit Suisse, Brady Dougan, a vu sa rémunération totale bondir de plus d'un tiers ( 34,5%) l'an passé à 7,77 millions de francs. Plus...

Le salaire d'Hitzfeld ne sera plus possible si «1:12» passe

Votations du 24 novembre L'initiative «1:12» des Jeunes socialistes vise surtout les rémunérations des directeurs d'entreprise. Mais elle pourrait aussi impacter le petit nombre de sportifs d'élite qui touchent des millions. Plus...

L'an prochain, les Suisses verront leur salaire augmenter

Bilan Les salariés helvétiques seront les mieux lotis en Europe. Ceux qui travaillent dans les entreprises de moins de 500 personnes auront une hausse nominale de 2,3%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.