Groupe E retrouve les chiffres noirs en 2015

EnergieL'entreprise fribourgeoise avait essuyé une perte de 139 millions de francs lors de l'exercice précédent.

La production des centrales hydroélectriques du Groupe a reculé de 5,1%, suite à une hydraulicité moins généreuse que les années précédentes.

La production des centrales hydroélectriques du Groupe a reculé de 5,1%, suite à une hydraulicité moins généreuse que les années précédentes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Groupe E a retrouvé la zone bénéficiaire en 2015. L'entreprise fribourgeoise active dans l'énergie a dégagé un résultat net consolidé de 37 millions de francs (77 millions hors effets exceptionnels, 10%), contre 139 millions de pertes une année auparavant.

Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 6,4%, à 655 millions de francs, complète lundi dans un communiqué le groupe basé à Granges-Paccot (FR) et actif principalement dans les cantons de Fribourg, Neuchâtel, Vaud et Berne.

L'intégration de Groupe E Celsius et la croissance du domaine des services (ingénierie, efficacité énergétique, installations électriques, etc) ont agi positivement.

Le résultat d'exploitation (EBIT) a bondi à 99 millions de francs, alors qu'il était de -12 millions un an plus tôt, suite notamment à la constitution de provision pour contrats déficitaires. Des gains exceptionnels de 25 millions, liés principalement à la reprise de ces prévisions, ont permis d'obtenir un résultat positif pour 2015.

L'important déficit d'Alpiq contrebalance par contre cette «excellente performance opérationnelle», pondère Groupe E, actionnaire à hauteur de 7,3% dans le groupe valdo-soleurois via sa participation dans EOS Holding. Une perte de 64 millions de francs est imputable à ces effets exceptionnels (-159 millions en 2014).

Moins d'électricité

Groupe E a amélioré, fin août, ses conditions économiques d'approvisionnement en augmentant de 45% à 71% sa participation dans les Forces Motrices de Conches (GKW), actives dans le Haut-Valais, précise-t-il.

La production des centrales hydroélectriques du Groupe E et des sociétés en participation a reculé de 5,1%, suite à une hydraulicité moins généreuse que les années précédentes (99,8% par rapport à la moyenne multi-annuelle).

Les ventes d'électricité ont baissé à 2537 GWh, contre 2558 GWh en 2014. La mise en service de cinq installations de chauffage à distance - portant le total à une quarantaine - a par contre permis d'augmenter la production et la vente de chaleur, de 107 GWH en 2014 à 140 GWh pour l'année écoulée. (ats/nxp)

Créé: 23.05.2016, 10h08

Articles en relation

Energie verte: la Suisse est très en retard

Electricité Seulement 2% des besoins annuels sont couverts par les énergies renouvelables, ce qui fait de la Suisse un pays «en voie de développement» dans le domaine. Plus...

Les Suisses consomment davantage d'électricité

Energie Cette croissance s'explique par l'augmentation par la croissance économique et démographique mais aussi par le chauffage, qui représente 10% de la consommation. Plus...

L’électricité sera moins chère en 2017

Suisse Swissgrid veut stabiliser les tarifs à long terme et elle poursuit systématiquement ses efforts pour diminuer les coûts. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.