L’inquiétude règne sur le site de GSK à Prangins

Industrie pharmaceutiqueLe syndicat Unia s’attend à des réductions d’effectifs sur l’ex-site de Novartis.

La division recherche et développement (R&D) de GSK Consumer Healthcare, à Prangins, sur l’ex-site industriel de Novartis, emploie 150 collaborateurs.

La division recherche et développement (R&D) de GSK Consumer Healthcare, à Prangins, sur l’ex-site industriel de Novartis, emploie 150 collaborateurs. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qu’adviendra-t-il des quelque 150 collaborateurs travaillant actuellement dans la division recherche et développement (R&D) de GSK Consumer Healthcare, à Prangins? Difficile à dire. Une chose est sûre. Des informations du quotidien La Côte ont suscité de vives inquiétudes hier sur le site industriel, exploité encore récemment par Novartis: «Un nombre substantiel des 150 postes de la division R&D vont être modifiés, voire supprimés.»

Il est vrai que des mesures de restructuration ont été évoquées la semaine dernière auprès du personnel. «L’objectif des changements présentés est de créer une organisation R&D davantage focalisée sur nos marques. Et le nombre d’emplois en R&D devrait rester équivalent à ce qu’il est aujourd’hui», précise le directeur des affaires internes pour la Suisse de GSK Consumer Healthcare, Urs Kientsch.

Transactions mémorables

Secrétaire syndical d’Unia Vaud, Abdou Landry se montre encore prudent: «Je n’ai moi-même pas encore été informé au sujet de restructurations. Je devrais l’être aujourd’hui, en début d’après-midi, lors d’une rencontre avec le directeur des ressources humaines de GSK Consumer Healthcare, Tomek Kobus.» Une bonne nouvelle semble déjà s’esquisser. «Dans notre correspondance, le directeur des ressources humaines s’est en effet engagé à éviter tout licenciement», se félicite Ab dou Landry. Le syndicaliste ne se montre toutefois pas d’un optimisme sans limites: «J’espère me tromper, mais les réductions d’effectifs en R&D me paraissent inévitables.»

Urs Kietsch se montre en tout cas relativement transparent: «Certains jobs seront modifiés ou éliminés. Les collaborateurs concernés ont été invités à se porter candidats pour de nouveaux postes en R&D.» Il est vrai que les craintes ne datent pas d’hier. «Il est encore trop tôt pour dire si cette nouvelle est positive ou négative pour Prangins, si des licenciements seront prononcés ou non», prévenait Satoshi Jean-Paul Sugimoto, porte-parole pour la Suisse de Novartis, le 22 avril 2014.

Une si belle entente

Cet avertissement coïncidait avec l’annonce de diverses transactions mémorables entre Novartis International AG et le groupe britannique GlaxoSmithKline Plc. Onze mois plus tard, le leader mondial et le numéro 7 de l’industrie pharmaceutique ont confirmé la réalisation de ce large plan commun de cessions/acquisitions. Celui-ci incluait, entre autres, l’achat par la firme bâloise de produits oncologiques et composés de sa consœur londonienne. Montant de la facture globale: plus de 15 milliards de francs.

Une si belle entente avait en plus permis de mettre en fonction à Prangins un leader mondial des médicaments sans ordonnance (GSK Consumer Healthcare), employeur en tout d’environ 900 collaborateurs et dont Novartis détient toujours plus d’un tiers du capital.

Créé: 12.05.2015, 07h45

Articles en relation

Novartis se lie avec une société américaine

Cancer Le groupe bâlois a conclu un partenariat avec Aduro Biotech, spécialisée dans l'immunothérapie contre le cancer. Plus...

Novartis souffre du raffermissement du dollar

Pharma Le groupe bâlois Novartis a vu son bénéfice net diminuer de 6% au premier trimestre 2015. Plus...

AbbVie souffle à Novartis le rachat de Pharmacyclics

Industrie pharmaceutique Le groupe pharmaceutique américain AbbVie a annoncé mercredi le rachat du laboratoire Pharmacyclics pour 21 milliards de dollars (20,3 milliards de francs). L'américain Johnson & Johnson et le bâlois Novartis étaient aussi intéressés. Plus...

Novartis remet à plat ses activités et signe un accord avec GSK

Pharma Novartis a annoncé lundi un vaste programme de remaniement de ses activités, grâce à des accords conclus avec le Britannique GSK et l'Américain Lilly. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...