Passer au contenu principal

TechnologiesKudelski a vu son bénéfice exploser en 2015

Le spécialiste vaudois de la sécurisation des contenus numériques et interactifs a vu son bénéfice bondir de 47,7% sur un an.

Pour l'ensemble de l'année, le groupe vaudois, basé à Cheseaux, espère maintenir la bonne dynamique de 2015.
Pour l'ensemble de l'année, le groupe vaudois, basé à Cheseaux, espère maintenir la bonne dynamique de 2015.
Keystone

Kudelski a dépassé les attentes des analystes en 2015. Le bénéfice net du spécialiste vaudois de la sécurisation des contenus numériques et interactifs a bondi de 47,7% sur un an à 49,3 millions de francs. Le groupe a réussi à compenser les effets de change.

Le chiffre d'affaires et autres produits d'exploitation ont augmenté de 7,2% à 950,8 millions de francs. A taux de change constants, les ventes ont même progressé de 11,1%, principalement grâce à la croissance enregistrée dans le segment de l'accès public.

Les variations de change ont eu impact négatif d'un peu moins de 30 millions de francs sur les revenus. En revanche, l'effet sur le résultat opérationnel a été légèrement positif.

L'impact du franc fort a notamment pu être compensé par des mesures pour améliorer la profitabilité. «Nous avons combiné de nouvelles innovations et un effort supplémentaire dans les ventes avec des mesures de réduction de coûts», a expliqué jeudi devant les médias le patron du groupe André Kudelski. Ces efforts seront poursuivis en 2016.

La présence internationale du groupe, ainsi que les mesures décidées à fin 2014 pour établir des bases solides ont également aidé à surmonter le choc. En outre, les licences de brevets ont connu une évolution plus favorable qu'escompté. «Enfin, le dollar s'est par ailleurs graduellement repris», a précisé le directeur général et président de Kudelski dans un entretien à l'ats.

De son côté, le résultat opérationnel (EBIT) a progressé de 32,7% à 81,2 millions de francs. Le groupe a par ailleurs généré un cash-flow de 106,4 millions provenant des activités opérationnelles.

Attentes largement dépassées

Les résultats de Kudelski surpassent l'ensemble des pronostics des spécialistes consultés par l'agence financière awp. Ceux-ci avaient tablé en moyenne sur un chiffre d'affaires de 931 millions de francs, un EBIT à 79,7 millions et un bénéfice net à 44,6 millions.

L'action Kudelski évoluait jeudi en forte hausse à la Bourse suisse. Vers 14h30, elle bondissait de 5,84% à 13,60 francs, dans un marché en légère hausse.

Sur le plan opérationnel, le groupe vaudois dit avoir renforcé son positionnement sur ses principaux marchés, confirmé la validité des orientations stratégiques et avoir permis le développement d'activités qui participeront à son développement futur.

Security, la division cybersécurité de Kudelski, va notamment devenir un acteur global en entrant sur le marché américain. Le groupe, qui possède quelque 4500 brevets, a également passé des accords de licence avec des sociétés telles que Google, Disney, Vevo, Bloomberg, ou un «important opérateur européen».

La télévision numérique marche fort

Dans le détail, la Télévision numérique intégrée, qui représente plus des deux tiers des revenus du groupe, a vu ses ventes progresser de 3,2% ( 3,9% à taux de change constants) à 661,1 millions de francs, a détaillé Mauro Saladini, directeur financier. En Europe, les recettes de l'unité ont augmenté de 3,2%, mais ont reculé de 1,8% dans la zone Amériques.

L'an dernier, Kudelski a renforcé sa position sur le marché de la télévision numérique, en partie grâce à sa filiale Nagra, qui a décroché des contrats au Brésil, à Taïwan, à Singapour et en Italie. Dans ce secteur, le groupe devrait bénéficier en 2016 de la bonne dynamique dans les marchés clés d'Asie du Sud-Est.

La division Accès Public événements, parkings et ski notamment - a vu son chiffre d«affaires bondir de 20,6% ( 31,2% à taux de change constants), à 278,5 millions de francs. Le groupe explique ce succès par l'expansion des activités de la division en dehors d'Europe, notamment grâce à diverses acquisitions.

Dans ce segment, Kudelski entend finaliser l'intégration des entités récemment acquises. Le groupe se fixe pour objectif de maintenir la dynamique de croissance des dernières années et ainsi améliorer la génération de cash.

Perspectives optimistes

Pour l'ensemble de l'année en cours, le groupe vaudois espère maintenir la bonne dynamique de 2015. Il vise des recettes d'environ un milliard de francs et un résultat opérationnel compris entre 75 et 90 millions. Le conseil d'administration va par ailleurs proposer un dividende en hausse de 16%, à 0,35 franc par action.

En termes d'effectifs, André Kudelski a souligné que la base s'était légèrement réduite en Suisse l'an dernier, principalement par l'effet des fluctuations naturelles. Au niveau mondial, les effectifs du groupe, qui emploie 3459 personnes en équivalent temps plein, se sont étoffés, notamment du fait des acquisitions.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.