Passer au contenu principal

Kuoni Group confirme les rumeurs de rachat

Le voyagiste suisse pourrait se défaire de ses trois activités restantes.

Image d'illustration.
Image d'illustration.

Alors que la rumeur courait déjà depuis plusieurs semaines, le groupe suisse Kuoni a finalement confirmé hier avoir été approché par des entreprises prêtes à lancer des offres sur tout ou partie de ses affaires non encore vendues. «Les discussions se trouvent à un stade initial et il n’est pas certain en l’état si une offre va être faite, et quelles en seraient les conditions», a précisé l’entreprise.

Le groupe s’est ainsi vu obligé de prendre position par rapport à une nouvelle publiée la veille par l’agence financière Bloomberg selon laquelle EQT Partners AB, une société d’investissement privée suédoise parmi les plus puissantes en Europe, se serait lancée dans la course avec d’autres concurrents pour racheter l’entreprise suisse. Cette société suédoise n’est en effet pas seule à vouloir reprendre tout ou partie des trois activités restantes de Kuoni dans les visas (VFS), l’offre de prestations pour les autres voyagistes (GTD), et des excursions taillées sur mesures (GTS).

Trois nouveaux actionnaires (Go Investment Partners, Veraison, et BWM Braun, von Wyss & Müller) sont montés dans le capital du groupe Kuoni depuis qu’il a annoncé son changement de stratégie le 14 janvier 2015. Le changement de cap s’est soldé par la vente en automne de ses 80 bureaux de voyages en Suisse à un groupe allemand (qui continuent de fonctionner sous le nom de Kuoni Suisse).

Cette confirmation ouvre une nouvelle période d’incertitude pour Kuoni Group. A la mi-décembre, le tout nouveau directeur de Kuoni, Zubin Karkaria, indiquait encore dans une interview à la Handelszeitung que «le groupe est bien dans sa composition actuelle», et que «son plan consiste à continuer à développer les trois divisions qui forment aujourd’hui le groupe Kuoni».

En une année, Kuoni est passé d’un chiffre d’affaires de 5,5 à 3,4 milliards de francs, et de 12 000 à 8000 employés.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.